Michael DiPietro était de retour devant le filet des 67’s dimanche après avoir passé neuf jours avec les Canucks de Vancouver.

Retour victorieux pour Michael DiPietro

Gardien émérite des Spitfires de Windsor pendant trois saisons et demie, Michael DiPietro a vécu son lot de distractions à sa dernière année junior.

En moins de trois mois, il a protégé les filets de quatre équipes différentes ! Il y a eu Windsor, bien sûr. Puis, il y a eu son échange à Ottawa au début du mois de décembre. Il a ensuite été le gardien titulaire d’Équipe Canada junior avant d’être rappelé d’urgence par les Canucks de Vancouver.

« Ce sont beaucoup d’émotions ! Il y a des hauts et des bas rattachés à tout ça », a convenu le gardien de 19 ans après avoir effectué un retour victorieux avec les 67’s dimanche.

Rentré de la Californie dans la nuit de jeudi à vendredi après un stage de neuf jours dans la LNH, DiPietro a bloqué 28 des 31 tirs des Rangers de Kitchener dans un gain de 6-3 devant 4644 spectateurs à la Place TD dimanche.

Il a notamment résisté à deux échappées, dont une en troisième période alors que le pointage était toujours égal 3-3.

« Ce fut le point tournant du match », a concédé l’entraîneur-chef André Tourigny.

Quelques minutes plus tard, Austen Keating marquait le but vainqueur. C’était son deuxième de la rencontre. Il est aussi devenu le sixième joueur des 67’s à franchir le plateau des 20 buts. Keating, toujours admissible au repêchage de la LNH, a terminé la rencontre avec quatre points.

Noel Hoefenmayer, Kyle Maksimovich, Alec Bélanger et Tye Felhaber ont été les autres marqueurs des 67’s (43-9-5), invaincus à leurs 14 derniers matches en temps réglementaire. Greg Mereiles, un attaquant natif d’Ottawa, a été le meilleur joueur des Rangers (26-25-4) avec deux buts.

Solide dans les moments cruciaux du match, la victoire va faire du bien au gardien DiPietro, qui avait encaissé sept buts sur 24 tirs à son baptême dans la LNH contre les Sharks de San Jose.

Comme si ce n’était déjà pas assez énervant d’affronter les tirs de Brent Burns, Evander Kane ou Joe Pavelski, le jeune gardien savait que son adjoint, Jacob Markstrom, n’était pas apte à jouer en raison de raideurs aux bas du corps.

« J’étais 100 % nerveux. Je le suis toujours, mais là, je l’étais davantage. C’était mon premier match dans la LNH. Je n’avais jamais pensé que ça arriverait si vite, mais j’ai préféré voir ça comme une occasion d’apprentissage. J’ai vite compris que j’avais encore beaucoup de choses à travailler. »

Jamais un joueur ne va cracher sur une chance de jouer dans la LNH, mais DiPietro a l’impression de vivre dans ses valises depuis trois mois.

« Je suis un gardien qui aime sa routine. J’ai eu la même routine pendant toute ma carrière à Windsor. Là, je viens de jouer pour quatre clubs différents. C’est beaucoup de mouvements dans plusieurs directions différentes dans des fuseaux horaires différents. C’est difficile sur le corps et sur le plan mental, mais ça fait partie du jeu. Je dois m’y habituer. Cette saison ne ressemble en rien à ce que j’ai vécu depuis le début de ma carrière. J’apprends beaucoup ! »

De retour à Ottawa, DiPietro assure que ses coéquipiers peuvent compter sur lui. Toute sa tête est avec les 67’s.

« Je suis resté plus longtemps que je m’attendais avec les Canucks, mais je suis content d’être de retour. C’est facile d’être ici avec un groupe motivé et passionné. Dans un match comme aujourd’hui où la marque est égale 3-3 et que nous élevons notre jeu d’un cran, nous voyons la vraie nature du club. »

Les 67’s seront à nouveau en action lundi alors qu’ils vont accueillir le Battalion de North Bay.

+

LES GEE GEES AVANCENT

Les Gee Gees de l’Université d’Ottawa et les Ravens de l’université Carleton ont accédé au deuxième tour des séries éliminatoires de l’Association universitaire ontarienne en balayant leurs séries initiales samedi soir. Le Gris et Grenat a disposé des Voyageurs de l’université Laurentienne au compte de 5-1 grâce à deux autres buts de Kevin Domingue, qui en a totalisé six dans la courte série de deux matches. Les Ravens ont éliminé les Patriotes de l’UQTR avec un gain de 6-3. Ils auront rendez-vous avec les Redmen de McGill en deuxième ronde. Quant à eux, les Gee Gees se mesureront aux Golden Gaels de l’université Queen’s à compter de mercredi au complexe Minto.