André Tourigny espère que le repos supplémentaire de ses 67’s d’Ottawa leur permettra d’avoir un avantage sur les Generals d’Oshawa, mais ceux-ci viennent de gagner un quatrième match de suite lundi soir.

Prochaine cible pour les 67's: les Generals

La finale de la conférence de l’Est de la Ligue de l’Ontario (LHO) promet d’être relevée.

Toujours invaincus après deux rondes éliminatoires, les 67’s d’Ottawa croiseront le fer avec les Generals d’Oshawa, qui ont remporté un quatrième match de suite lundi soir pour éliminer les redoutables Ice Dogs du Niagara après avoir perdu les deux premiers matches de la série.

Les deux clubs qui lutteront pour le trophée Bobby-Orr ont donc le vent dans les voiles, mais les 67’s ont le luxe d’être un peu plus reposés. Ils ont balayé les Wolves de Sudbury jeudi dernier. Les Generals n’auront que deux journées de repos avant d’entreprendre une autre série de trois matches en quatre jours à Ottawa jeudi.

Le deuxième duel sera présenté à la Place TD samedi, mais le troisième affrontement se tiendra à Oshawa dès dimanche de Pâques.

« J’espère qu’ils sont un peu plus usé à cause des deux matches supplémentaires qu’ils ont dû jouer ! Mais pour nous, honnêtement, ça ne change rien, dit l’entraîneur-chef des 67’s André Tourigny. Il ne faut pas faire les choses différemment en raison de leur horaire. Nous sommes qui nous sommes. Nous n’abdiquons pas. Nous travaillons avec acharnement. Nous sommes plus reposés. Nous sommes en forme. Nous sommes difficiles à affronter. Ils ont le momentum. Les deux ont leurs avantages. »

La pause d’une semaine des 67’s risque de représenter un défi dans la première période du premier match jeudi, mais au moins, ils devraient être gonflés à bloc pour lancer leur finale puisque l’équipe a annoncé que Lyndon Slewidge, célèbre pour ses interprétations de l’hymne national chez les Sénateurs d’Ottawa pendant 20 ans, chantera à la Place TD jeudi.

L’ambiance devrait être survoltée pour cette finale mettant en vedette deux clubs qui se connaissent très bien.

Avantage 67’s en saison

En huit matches cette saison, les 67’s ont eu le dessus avec un dossier de 5-2-1. Ottawa (50-12-6) a pris le premier rang de la conférence. Les Generals (44-20-4) étaient troisièmes derrière Niagara (44-17-7) qu’ils viennent d’éliminer.

André Tourigny n’a pas été surpris de voir les Generals sortir les Ice Dogs au deuxième tour même si ceux-ci avaient tout vendu jusqu’à leur dernière chemise pour gagner un championnat ce printemps.

« Les Generals ont échangé de bons joueurs, mais ils sont allés en chercher d’autres. Ils ont amélioré leur club avec les ajouts de Brandon Saigeon, Anthony Salitrini, Brett Neumann et Nicolas Mattinen. »

N’empêche, les Ice Dogs faisaient partie des favoris de la LHO en début de saison et Tourigny a bien vu ce qui a fait le succès des Generals dans la dernière série.

« Oshawa était animé du sentiment d’urgence dans les quatre derniers matches. C’était le jour et la nuit avec leurs deux premiers matches. Ils ont joué avec l’énergie du désespoir. Leur jeu est devenu plus physique et leur gardien a été excellent. Ils ont été bons défensivement. »

Les Generals « d’Ottawa » avec leurs six joueurs de la région de la capitale nationale forment une équipe remplie de joueurs avec des gabarits imposants. Ils ont huit joueurs repêchés par des équipes de la LNH.

Les 67’s ont sept joueurs réclamés par des équipes du circuit Bettman.

Enfin, un autre duel de gardiens est à prévoir devant le filet entre Michael DiPietro et Kyle Keyser, deux gardiens qui ont participé au dernier Championnat mondial junior.

L’Américain Keyser, un espoir des Bruins de Boston, mène devant tous les gardiens des séries avec sa moyenne de 2,09 buts alloués par match et son pourcentage d’arrêt de ,943. DiPietro est à 2,26 buts accordés par match et un pourcentage d’arrêt de ,915.