Noel Hoefenmayer a été l’auteur du but gagnant en deuxième période.

Les 67’s prennent une confortable avance dans leur série à Hamilton

Ils ont eu plus chaud qu’à leurs deux premiers matches à la Place TD, mais les 67’s d’Ottawa ont pris une confortable avance de 3-0 dans leur série de première ronde de la Ligue de l’Ontario en l’emportant 2-1 à Hamilton mardi soir.

Noel Hoefenmayer a été l’auteur du but gagnant en deuxième période, mais le défenseur a dû être nerveux alors qu’il se trouvait au banc des punitions dans les dernières secondes du match. Finalement, Michael DiPietro a résisté aux dernières attaques des Bulldogs et 67’s auront l’occasion d’en finir avec eux dès mercredi à Hamilton.

Mitchell Hoelscher a inscrit l’autre but des vainqueurs en première période. La réplique des Bulldogs est venue d’Arthur Kaliyev pendant un avantage numérique. Son but a ramené les locaux dans le match avec un pointage de 2-1 en fin de deuxième période.

Michael DiPietro a arrêté les 18 autres tirs des Bulldogs pour inscrire sa troisième victoire de la série. À l’autre bout de la patinoire, Zachary Roy a été moins qu’occupé qu’à ses deux premières sorties. Il a affronté 24 tirs des 67’s, qui étaient privés des services de Kyle Maksimovich en raison de sa charge contre le gardien des Bulldogs en troisième période du deuxième match.

L’attaquant de 20 ans a été suspendu deux matches pour son geste contre Roy. Les Bulldogs étaient quant à eux privés de Navrin Mutter, suspendu trois matches pour son double-échec dans le dos de Lucas Peric dans le dernier match. En l’absence de Maksimovich, le joueur le plus expérimenté des 67’s en séries éliminatoires, Cameron Tolnai, 16 ans, a disputé un premier match mardi.

«Je pense que nous avons été un peu trop prudents ce soir. Il ne faut pas jouer dans le but de ne pas commettre d’erreurs. Il faut être un peu plus rapide, mais donnons aussi le crédit à Hamilton. Ils ont joué un bon match. Défensivement, nous avons été bons, mais je pense que nos défenseurs peuvent contribuer plus au jeu. Nous avons fait ce qu’il fallait pour gagner ce soir. Nous sommes restés loin du banc des punitions pendant la majeure partie du match», a commencé l’entraîneur-chef André Tourigny après le match.