Mitchell Hoelscher a marqué le premier but du match pour les 67’s en deuxième période, mais ils n’ont pas réussi à tromper le gardien Ukko-Pekka Luukkonen aussi souvent que dans les trois premiers matches jeudi soir à Sudbury.

Les 67’s gagnent le plus long match de leur histoire

Ils ont mis beaucoup plus de temps que dans les trois premiers matches de leur série contre les Wolves de Sudbury pour concrétiser leur victoire, mais les 67’s d’Ottawa ont complété le balayage de deuxième ronde avec un gain de 3-2 en troisième période de prolongation jeudi soir.

Tye Felhaber a mis fin au plus long match de l’histoire des 67’s en marquant le but gagnant après 110 minutes 15 secondes pendant le seul avantage numérique des trois périodes de prolongation. Les deux clubs étaient à 13 minutes et 36 secondes d’égaler le record du match le plus long de l’histoire de la Ligue de l’Ontario (LHO).

«C’est le but le plus important de ma carrière jusqu’ici. Les deux clubs étaient impliqués dans toute une bataille, mais j’avais hâte de sortir d’ici. Il est presque minuit. Mon couvre-feu est passé», a-t-il lancé dans une entrevue d’après-match à la télévision de East Link.

Le duel de gardiens tant anticipé entre Michael DiPietro et Ukko-Pekka Luukkonen a mis du temps à décoller dans une série beaucoup plus offensive que prévu, mais il a eu lieu jeudi soir.

Le dos au mur avec un retard de 0-3, les Wolves ont refusé de mourir facilement devant leurs partisans dans le quatrième match de cette série quart de finale. Trompé beaucoup plus souvent qu’à l’habitude dans les trois premiers duels, Luukkonen a été au sommet de son art pendant le match plus important, surtout pendant un long avantage numérique double de 1:56 des 67’s en troisième période alors que la marque était 2-2. Il a sorti la mitaine à quelques reprises pour empêcher les 67’s de l’emporter en temps réglementaire.

Luukkonen a réalisé 60 arrêts dans ce revers crève-coeur. De son côté, Michael DiPietro était tout aussi fumant devant la cage des visiteurs. Il a arrêté 58 tirs des Wolves pour savourer sa revanche du match des quarts de finale du Championnat mondial junior qu’il avait perdu 2-1 en prolongation contre les Finlandais de Luukkonen. Ce match avait éliminé le Canada de la compétition. La Finlande avait poursuivi sa route pour gagner la médaille d’or.

DiPietro a cédé deux buts rapides à Adam Ruzicka et Nolan Hutchinson en deuxième période. Pour la première fois de la série, les Wolves venaient de prendre les devants dans un match.

Mitchell Hoelscher avait ouvert la marque pour les 67’s au début de la deuxième période sur des passes de Kyle Maksimovich et Lucas Chiodo. C’était la quatrième fois de la série que les 67’s marquaient le premier but du match. Maksimovich avait ensuite égalé la marque 2-2 en troisième période en logeant son tir dans la lucarne. Ce trio des deux joueurs de 20 ans (Maksimovich et Chiodo) et de l’espoir des Devils du New Jersey (Hoelscher) a récolté 23 points dans les quatre premiers matches de la série.

Si 31 buts ont été marqués par les deux équipes dans les trois premiers matches, deux des meilleurs gardiens de la Ligue canadienne de hockey se livrer une lutte sans merci dans ce « retour à la normale ».

Plus le match de jeudi s’étirait, plus les 67’s avaient un avantage parce que l’entraîneur-chef André Tourigny n’hésitait pas à utiliser ses quatre trios et ses six défenseurs. Les Wolves jouaient essentiellement à trois trios.

Le but de Felhaber a permis aux 67’s de compléter un deuxième balayage de suite pour ouvrir leurs séries 2019. C’est seulement la troisième fois dans leur histoire de 52 ans qu’ils réussissent à balayer leurs adversaires dans les deux premières rondes.

La dernière fois ? En 1984. Adam Creighton avait été le joueur par excellence des séries. Ce club dirigé par Brian Kilrea avait aussi gagné la coupe Memorial cette année-là. Don McLaren, Bruce Cassidy et Brad Shaw étaient quelques-uns des joueurs vedettes de l’époque.

Les 67’s auront maintenant huit jours de congé en attendant le début de la finale de conférence vendredi prochain à la Place TD. Ils se mesureront au gagnant de la série entre les Generals d’Oshawa et les Ice Dogs du Niagara. Celle-ci est égale 2-2.