Ben Evans (16) est repoussé par le gardienJacob Ingham, qui a aidé les Steelheads de Mississauga à vaincre les 67's dimanche.

Les 67's éliminés au premier tour

On dit souvent que la saison régulière et les séries éliminatoires sont une autre paire de manches.
Pour les 67's d'Ottawa, ça n'a malheureusement pas été le cas. Plus à l'aise sur les patinoires étrangères pendant toute la saison de la Ligue de l'Ontario (LHO), ils ont offert des victoires au compte-gouttes à leurs partisans à la Place TD.
Le scénario s'est répété dans leur série de première ronde contre les Steelheads de Mississauga. Ils ont été arracher deux matches sur trois au Hershey Center, mais ils n'ont pas pu transporter leurs succès à domicile. Dimanche après-midi, ils ont perdu un troisième match consécutif devant leurs partisans dans cette série. Cette fois, 2447 personnes ont été témoins d'une défaite de 5-1. Celle-là n'a pas pardonné. Les 67's ont subi l'élimination en six parties face à un adversaire qui avait accumulé 21 points de plus au classement de la saison régulière.
N'empêche, les 67's auront gagné quatre de leurs cinq matches sur la patinoire des Steelheads cette saison. L'ennui, c'est qu'ils ont perdu leurs cinq duels à la Place TD contre cette même équipe.
« C'est dur à expliquer nos insuccès à la maison. Ça devrait être plus facile de gagner ici, mais notre équipe était très jeune et je pense qu'il y avait moins de pression quand nous étions sur la route », a avancé le vétéran de 20 ans, Patrick White. Séries incluses, le Franco-Ontarien d'Orléans a mis fin à une carrière de 225 matches dans la LHO dimanche. Il entreprendra des études à l'Université d'Ottawa l'année prochaine.
« Je n'avais jamais fait partie d'un club aussi jeune de ma carrière (de quatre saisons) dans la LHO, mais nos jeunes joueurs ont fait un grand pas vers l'avant cette année. L'avenir est prometteur. Le noyau du club est solide. Bientôt, les 67's seront une puissance de la conférence de l'Est. »
Dimanche, Patrick White et une poignée d'autres vétérans de l'équipe ottavienne n'ont pas été capables de contenir le gros trio des Steelheads. Premier choix des Devils du New Jersey en 2016, Michael McLeod a participé aux cinq buts des siens. Il a inscrit deux buts et ajouté trois passes. Son jeune frère de 16 ans, Ryan, a récolté quatre passes. Spencer Watson a complété le duo avec deux buts et deux passes dans un match dominé 44-20 par les visiteurs au chapitre des tirs.
« Nous avons manqué de munitions et de carburant », a admis l'entraîneur-chef des 67's, Jeff Brown, qui purgeait un dernier match de suspension parce qu'un de ses joueurs avait sauté sur la patinoire afin de participer à une altercation dans le quatrième match.
Brown a aussi vanté les mérites des Steelheads. « Ils ont été la meilleure équipe de notre conférence en deuxième moitié de saison. Leurs deux premiers trios sont dévastateurs et il faut l'avouer, notre équipe n'est pas encore prête à gagner. Une équipe avec cinq défenseurs de 16 et 17 ans ne peut pas aspirer à la coupe, mais ces joueurs ont acquis une expérience inestimable. Nous avons forcé les Steelheads à jouer six matches. »
L'entraîneur-chef ne pouvait pas être déçu de l'opposition offerte par ses 67's dans cette série. « Nos joueurs savent maintenant ce que ça prend pour connaître du succès. Je me sens mal pour nos joueurs de 20 ans qui ont été placés dans une situation difficile pour terminer leurs carrières, mais je leur dois ma reconnaissance. Ils nous ont permis de jouer six matches éliminatoires. »
En plus de White, Brown parlait de l'attaquant Jared Steege et du défenseur Chris Martenet, qui ont guidé ses jeunes. La majorité des autres joueurs des 67's seront admissibles à un retour l'année prochaine. Restera à savoir si les Russes Artur Tyanulin et Leo Lazarev reviendront pour accompagner Mathieu Foget (seul marqueur dimanche) à titre de joueurs de 20 ans. Tyanulin a été le meilleur compteur du club alors que Laravev a brillé pendant les séries.
Meilleur compteur des 67's ce printemps, le défenseur de 17 ans Noel Hoefenmayer sera un des piliers du club dès l'an prochain. Pour lui, les vacances devront attendre. Il devrait représenter le Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans.
Junior B: les Vikings en finale
Les Vikings de Casselman auront la chance de défendre leur titre pour une quatrième année consécutive dans la Ligue de hockey junior B de l'Est ontarien, aujourd'hui connue sous le nom de Ligue de hockey junior centrale II.
Après une première ronde difficile où ils ont fait face à l'élimination à deux reprises avant de faire tomber les Jets de Metcalfe, les Vikings ont été expéditifs en demi-finale face aux champions de la saison régulière. Ils ont balayé les Golden Knights d'Ottawa Ouest dans le minimum de quatre matches pour passer en finale de la coupe Barkley.
À vrai dire, les trois premiers duels ont été très serrés avec des pointages de 2-1, 5-3 (un but dans un filet désert ici) et 2-1, mais les Vikings ont été sans pitié pour les éternels rivaux dans le quatrième match en l'emportant 6-2 mercredi dernier.
Les Golden Knights avaient connu une saison régulière de rêve avant d'éprouver des difficultés en séries éliminatoires. Ils tiraient de l'arrière 3-0 dans leur série de premier tour, mais ils avaient remporté les quatre matches suivants contre les Castors de Clarence. Il devenait de plus en plus difficile pour eux de pouvoir réaliser le même exploit face aux Vikings, des adversaires beaucoup plus coriaces.
Les Vikings affronteront les Royals de Richmond en finale, eux qui ont éliminé les Aeros d'Athens en prolongation samedi soir dans le sixième match de l'autre demi-finale.