Le capitaine Travis Barron a disputé son 250e et dernier match en saison régulière avec les 67’s d’Ottawa (vêtus de vert pour célébrer la St-Patrick) dans une victoire contre le Battalion de North Bay dimanche.

Les 67’s contre leur bête noire en séries

Les 67’s d’Ottawa ont mis un terme à leur saison sur une bonne note avec une victoire convaincante de 5-0 sur le Battalion de North Bay devant plus de 4500 spectateurs à la Place TD dimanche, mais ça n’a pas été suffisant pour améliorer leur sort au classement.

Afin d’éviter une confrontation avec les Bulldogs de Hamilton au premier tour des séries éliminatoires de la Ligue de l’Ontario (LHO), Mississauga devait perdre dimanche, mais ça n’a pas été le cas. La troupe d’André Tourigny a donc pris le huitième rang de sa conférence avec une fiche de 30-29-9, à un petit point de la sixième place détenue par North Bay. Elle devra donc rencontrer la plus puissante équipe de son plateau dès le premier tour des séries qui débuteront jeudi et dimanche à Hamilton avant de se transporter à Ottawa les 27 et 28 mars.

Comme les entraîneurs se plaisent à le répéter, la saison régulière ne compte plus lorsque les séries débutent. André Tourigny n’allait certainement pas déroger au vieil adage.

« Si la saison faisait foi de tout, on ferait comme au baseball et on commencerait les séries avec une demi-finale tout de suite. Les Predators de Nashville ont été huitièmes de leur conférence l’an dernier et ils ont gagné le championnat de cette conférence. Pourquoi ? Parce qu’ils ont été les meilleurs du moment présent. Hamilton a fait des échanges pour gagner 16 matches des séries. Ils n’ont pas fait des échanges spécialement en fonction des 67’s. Nous avons démontré toute l’année que nous pouvions battre les meilleures équipes du circuit. »

Tourigny dit vrai. Les 67’s ont vaincu 16 des 19 autres équipes de la LHO cette saison. Le problème, c’est qu’il n’a jamais battu les Bulldogs, qui ont vaincu les 67’s cinq fois de suite par des pointages combinés de 26-8.

« Ça, c’était en saison ! Maintenant, nous allons regarder des vidéos des clubs qui ont eu du succès contre Hamilton et voir ce que nous pouvons faire », a ajouté Tourigny.

Sasha Chmelevski a atteint le plateau des 35 buts et Tye Felhaber celui des 30 buts dans la victoire de dimanche. C’est la première fois depuis 2011-12 que les Ottaviens alignent au moins deux compteurs de 30 buts. Le trio complété avec Travis Barron est un des meilleurs de l’heure en Ontario.

Barron a disputé un 250e match en carrière avec les 67’s dimanche. Au lieu de se montrer nostalgique, il regardait vers l’avenir.

« J’ai porté ce chandail avec fierté pendant 250 matches. Je l’aime. Je suis honoré d’avoir atteint le plateau avec la meilleure organisation de la ligue. Ce n’est pas fini. Nous allons jouer contre Hamilton. Allons-y. Bataillons ! Je n’ai pas peur. Je suis gonflé à bloc. Ils sont forts, mais il n’y a aucun doute dans mon esprit que nous pouvons les vaincre. Nous ne l’avons pas fait durant la saison ? Mieux vaut tard que jamais ! »

À sa cinquième saison dans la Ligue canadienne de hockey, le gardien Olivier Tremblay a réalisé 26 arrêts pour clore son dernier match avec un blanchissage contre le Battalion.

La série contre Hamilton fera maintenant place à un duel entre les frères Samuel (67’s) et William Bitten (Bulldogs). Dans quel camp se rangeront les parents qui ont élevé leurs enfants dans le secteur Gloucester d’Ottawa ?