Pour la première fois depuis 2012, les 67’s d’Ottawa ont gagné une série éliminatoire dans la Ligue de l’Ontario.

Les 67’s complètent leur balayage des Bulldogs à Hamilton

Pour la première fois depuis 2012, les 67’s d’Ottawa ont gagné une série éliminatoire dans la Ligue de l’Ontario.

La troupe d’André Tourigny a réussi à passer à la ronde suivante en balayant les Bulldogs de Hamilton avec une victoire convaincante de 7-2 devant 4630 spectateurs au First Ontario Center mercredi soir.

Ils ont ainsi vengé leur élimination au premier tour contre les Bulldogs la saison dernière.

Ceux-ci avaient cependant poursuivi leur chemin pour remporter le championnat des séries éliminatoires.

Il faudra attendre encore un peu avant de connaître leurs prochains adversaires, mais à moins de surprises dans d’autres séries de première ronde, ils hériteraient des Wolves de Sudbury. Ceux-ci ont aussi balayé les Steelheads de Mississauga mercredi soir.

Les champions de la saison régulière ont eu la contribution de sept compteurs différents dans la victoire qui a mis fin à la saison des Bulldogs.

Cameron Tolnai, 16 ans, a profité de la suspension de Kyle Maksimovich pour disputer les deux derniers matches et c’est lui qui a ouvert le pointage, mercredi soir.

Noel Hoefenmayer, Merrick Rippon, Marco Rossi, Mitchell Hoelscher, Kody Clark et Lucas Chiodo ont aussi déjoué le gardien Zachary Roy, testé à 45 reprises. Eric Henderson et Frank Jenkins ont fourni les buts des Bulldogs. Ils ont tiré 27 fois sur Michael DiPietro.

Chiodo, Rossi, Rippon et Sasha Chmelevski ont tous récolté deux points dans ce match décisif qui a permis aux 67’s de balayer un adversaire pour la première fois depuis 2005.

« Nous avons joué un solide match. Nous avons joué de la façon que nous voulions jouer. Nous avons été rapides, nous avons appliqué de la pression sur les porteurs de rondelle et nous avons été intelligents. Hier, nous ne déplacions pas la rondelle rapidement. Nous n’avons pas aimé ça. Nous savions que nous pouvions mieux faire. Nous ne voulons pas être une équipe passive. Aujourd’hui, nous avons été agressifs. Nous aurons du temps pour nous reposer maintenant et nous préparer. Quand le premier match de la prochaine série arrivera, nous serons prêts », a dit l’entraîneur-chef des 67’s, André Tourigny.

Son club n’a pas perdu en temps réglementaire depuis le 9 mars.