Cédrick Andrée a été le meilleur joueur sur la patinoire au Centre Ray-Friel dimanche après-midi en effectuant 30 arrêts pour aider les 67’s d’Ottawa à vaincre les Olympiques de Gatineau 2-1 pour ainsi balayer la série pré-saison entre les deux équipes de hockey junior majeur de la région.

Les 67’s balayent les Olympiques

Les jeux sont faits. Les matches préparatoires sont terminés. Les Olympiques de Gatineau et les 67’s d’Ottawa lanceront leur saison régulière vendredi prochain dans leurs ligues respectives, mais le club ontarien risque d’être plus confiant que son rival de la LHJMQ en lever de rideau.

Malgré l’absence de sept joueurs toujours retenus par leurs clubs de la LNH et de la présence de cinq joueurs de 16 ans dans leur alignement, les 67’s ont complété leur calendrier présaison avec une fiche parfaite de cinq victoires en autant de matches.

Menés par leur gardien Cédrick Andrée, dominant sur la patinoire du quartier où il a grandi au Centre Ray-Friel d’Orléans, les 67’s ont complété leur balayage des Olympiques avec une victoire de 2-1 devant environ 400 irréductibles par une chaude journée d’été dimanche.

Comme dans le premier duel de vendredi au Complexe Branchaud-Brière, les Olympiques ont obtenu les meilleures chances de marquer, mais les 67’s ont été plus opportunistes.

Marco Rossi et Tye Felhaber ont déjoué la recrue Rémi Poirier chez les vainqueurs alors que seul Alexandre Pellerin a pu tromper Cédrick Andrée sur une échappée pour les Gatinois. Le gardien de 18 ans a repoussé les 30 autres tirs des Olympiques, dont plusieurs à bout portant ou sur des descentes à deux contre un.

« J’ai vraiment aimé notre match. Je pense que ce fût le meilleur de nos cinq matches préparatoires au niveau de l’intensité et de l’engagement de nos joueurs. Gatineau a un bon club. Ils ont bien joué, mais il est clair que notre gardien a été le meilleur joueur sur la patinoire. Et de loin », a expliqué l’entraîneur-chef des 67’s, André Tourigny.

Ce dernier a pris des notes en fin de semaine et il compte bien garder le trio de Marco Rossi, Samuel Bitten et Jack Quinn intact pour amorcer la saison vendredi.

Le Franco-Ontarien Bitten a récolté un troisième point en deux matches contre Gatineau dimanche. Il avait aussi compté deux buts dans un match de saison régulière au « Vieux Bob » l’an dernier.

Chez les Olympiques, Shawn Boudrias a effectué un retour au jeu dimanche, mais il a admis sentir la rouille. Il a été le seul joueur de son équipe à être invité à un camp d’entraînement de la LNH.

« C’est mon premier vrai match depuis très longtemps. J’ai manqué de jambes et de souffle. Ç’a frappé beaucoup plus que dans un match hors-concours ordinaire. Nous avons eu nos chances, mais leur gardien a été très bon. Nous avons essayé des jeux un peu plus compliqués. Ça n’a pas marché, mais c’est correct puisque nous avons plus de joueurs d’habiletés cette année. Nous avons perdu. C’est plate, mais ils visent le championnat cette année alors que j’ai vu certains experts nous placer autour du 15e rang dans notre ligue. J’ai hâte de les affronter de nouveau quand ça va compter durant la saison. »

Équipe complète
L’entraîneur-chef Éric Landry ne semblait pas démoralisé d’avoir perdu la Bataille de la rivière des Outaouais. Pour lui, l’important était d’évaluer ses joueurs afin de prendre les dernières décisions avant le début de la saison. Le club a d’ailleurs confirmé les postes de deux recrues dimanche. L’attaquant André Simard et le défenseur Zachary Fortin, deux Ontariens, amorceront la saison à Gatineau.

« Nous avons vu ce que nous voulions voir. Nous tenions à faire jouer tout le monde pour évaluer les joueurs dans différentes situations. J’ai aimé le niveau d’intensité dans les deux matches. J’adore les matches contre les 67’s pour ça. Nous serons prêts à commencer notre saison vendredi. »

+

CÉDRICK ANDRÉE MAÎTRE CHEZ LUI

Une bannière de son équipe championne novice B est toujours accrochée au mur du Centre Ray-Friel d’Orléans. 

Quand il est rentré dans le complexe de trois glaces dimanche après-midi, Cédrick Andrée s’est tout de suite senti à la maison.

«J’ai même reconnu des parents qui amenaient leurs enfants à leurs camps de sélection dans le couloir d’entrée. Je savais exactement où je m’en allais en arrivant. J’avais beaucoup d’amis dans les gradins aujourd’hui. J’ai grandi dans la rue à côté de l’aréna. J’étais très excité de jouer ce match-là», a raconté le joueur par excellence du deuxième duel entre les équipes de la région d’Ottawa-Gatineau dimanche.

À sa deuxième saison avec les 67’s, Andrée est prêt à prendre le taureau par les cornes pour occuper le poste de gardien titulaire.

«L’année dernière, nous avons fonctionné à trois gardiens pendant la première moitié de saison. J’avais peu joué et je n’ai pas connu une saison fantastique. Cette année, c’est différent. Au camp, il y avait seulement deux gardiens sous contrat. J’étais plus détendu, mais surtout plus confiant. Je sais maintenant comment ça marche à ce niveau-ci. Je savais que l’équipe songeait à la possibilité d’aller chercher un gardien d’expérience, mais je voulais m’assurer de leur démontrer qu’ils pouvaient me faire confiance. Jusqu’à maintenant, ça marche. Nous avons donné très peu de buts alors qu’ailleurs dans la ligue, il y a des matches à gros pointage un peu partout.»

Son entraîneur, André Tourigny, se dit impressionné par les prestations du Franco-Ontarien depuis le début des matches hors-concours.

«Nous aimons beaucoup son intensité. Il fait des arrêts importants dans des moments clés. Il s’en va dans la bonne direction.»

+

DEUX PROLONGATIONS POUR L'INTRÉPIDE

L’Intrépide de Gatineau a eu besoin de temps additionnel pour décider de son sort dans ses deux matches de la fin de semaine. S’il a pu renverser les Vikings de St-Eustache 3-2 en prolongation à domicile samedi, il a été incapable de répéter le même manège à Lachenaie dimanche où il s’est incliné 4-3 devant le Phénix du Collège Estcher-Blondin. Seule constance, les Gatinois ont été dans l’obligation de combler des déficits en troisième période dans les deux matches pour récolter des points au classement. Le Droit

Samedi, au Complexe Branchaud-Brière, un but de William Dagenais à 37 secondes de la fin du match a poussé les deux clubs en prolongation et c’est à ce moment que Victor Barakett a mis fin au suspense en inscrivant le but gagnant. William Cantin avait été l’autre marqueur des vainqueurs dans un match dominé 34-24 par les locaux au chapitre des tirs. Alexandre Groleau a signé la victoire devant la cage gatinoise contre les Vikings (2-2-1).

Dimanche, l’Intrépide (4-1-1) a effacé un retard de 3-1 en troisième période avec des buts de Victor Barakett et Marc-Olivier Racine-Roy, mais Justin Charette a complété son tour du chapeau en prolongation pour freiner l’élan des visiteurs et procurer une victoire de 4-3 au Phénix (2-2-0). Timothy Cousineau a été l’autre marqueur de l’Intrépide dans la défaite où William Desmarais a effectué 31 arrêts.

Après six matches de saison régulière, l’Intrépide occupe le deuxième rang de la division CCM de la Ligue midget AAA du Québec à deux points du Rousseau Rousseau Royal de Laval-Montréal (4-1-1).