Olivier Lafrenière a partagé le filet avec Olivier Tremblay depuis le début de la saison. Leurs statistiques sont très similaires.

Le ménage à trois se poursuit chez les 67’s

Comment faire pour évaluer des gardiens convenablement avec seulement deux matches hors-concours à l’horaire ?

Incapables de trancher après leur camp d’entraînement éclair, les 67’s d’Ottawa ont statué qu’ils en préféraient trois : Olivier Tremblay, Olivier Lafrenière et Cédrick Andrée. Ils ont gardé les trois.

Ça devait être une mesure temporaire, mais en disputant leur 14e match de la saison dimanche dernier, les 67’s ont déjà disputé 20 % de leur campagne et les trois gardiens francophones sont encore là.

Les deux vétérans, Tremblay et Lafrenière se sont partagé le filet à parts égales. Lafrenière a joué 405 minutes, Tremblay 400. Ils ont récolté quatre victoires chacun. Leurs moyennes et leur pourcentage d’arrêt sont similaires même si Lafrenière a une légère avance sur le rescapé de la LHJMQ (moyenne de 3,70 et pourcentage d’arrêt de ,888 contre 3,90 et ,878).

Cédrick Andrée n’a participé qu’à un match à Sudbury où il a été laissé à lui-même dans une dégelée de 7-1, mais l’entraîneur-chef André Tourigny conserve une confiance inébranlable envers le gardien recrue d’Orléans.

Andrée pousse

« La situation, c’est que nos vétérans vont de mieux en mieux et qu’on adore Cédrick. Après chaque entraînement, dans le bureau des entraîneurs, on se demande qui a été notre meilleur gardien. Deux fois sur trois, c’est lui. Cédrick travaille fort, compétitionne, se positionne bien et se déplace très rapidement. Nous avons trois bons gardiens. »

Comme le reste de l’équipe, Tremblay et Lafrenière ont connu un faux départ, mais ils viennent de traverser leurs meilleurs moments de la saison le week-end dernier. Tremblay, 20 ans, a même récolté son premier blanchissage dans la Ligue de l’Ontario (LHO). Lafrenière, 19 ans, a travaillé dans un gain de 2-1 en prolongation et un revers de 3-0 où il a reçu 44 tirs.

« Collectivement, notre équipe joue mieux. Nous avons diminué les chances de marquer de nos adversaires et nos gardiens s’en portent mieux. Nous espérons que la recette de nos vétérans du dernier week-end va se poursuivre », ajoute Tourigny.

Si le ménage à trois devait être temporaire en début de saison, il semble qu’il va se poursuivre encore un peu même s’il y a eu des mouvements de gardiens dans la LHO depuis deux semaines.

« Ces mouvements ne sont pas liés à ce que nous voulons faire. Nous savions que nos gardiens étaient meilleurs qu’ils ne l’avaient été en début de saison. Ils nous l’ont prouvé dans la qualité de leur jeu récemment. Nous n’avons pas fixé de date limite pour revenir à deux gardiens. C’est là que nous voulons aller, mais nous sommes convaincus d’avoir trois bons gardiens de calibre junior majeur. Nous avons pensé céder Cédrick au junior A, mais je répète qu’il est souvent notre meilleur gardien à l’entraînement. Quand il aura sa chance, il va faire sa place. »

Tourigny est tellement un admirateur du gardien de 17 ans qu’il a défendu sa seule sortie en carrière dans la LHO. 

« Nous avons très mal joué devant lui à Sudbury. Après une période, nous perdions 1-0 même si les tirs étaient 16-6 pour les Wolves. Nous étions mauvais et il nous avait permis de rester dans le match. Il aura une autre chance de se faire valoir bientôt, mais ça ne sera pas dans le prochain week-end. »

Pas de date limite

En attendant de trouver une solution à leur ménage à trois, les 67’s vont s’assurer que leurs trois gardiens puissent jouer au niveau junior majeur cette saison. 

« La situation n’est pas idéale pour nos gars. Nous ne sommes pas supposés continuer bien longtemps encore, mais je ne sais plus quoi dire ! Ils sont rendus habitués maintenant. Ils savent que c’est comme ça. Pour l’instant, il ne sert à rien d’établir un plan précis. Nous allons continuer à attaquer les matches un à la fois », a conclu Tourigny.

À égalité au premier rang de la conférence de l’Est, les jeunes et surprenants 67’s (8-5-1) recevront le Spirit de Saginaw à la Place TD samedi après-midi avant d’aller jouer à Oshawa contre les Generals dimanche.