La coupe Alexandra aux 67’s

La première édition de la coupe Alexandra a été remise aux 67’s d’Ottawa samedi en début de soirée.

L’équipe de la Ligue de l’Ontario a surmonté son déficit de la veille en s’imposant par la marque de 5-1 contre les Olympiques de Gatineau, qui avaient gagné le premier duel 2-1 vendredi au centre Robert-Guertin.

Tye Felhaber a largement contribué à faire basculer le bris d’égalité en faveur des Ottaviens en marquant quatre des six buts des siens dans cette série de deux matches contre leurs rivaux de la LHJMQ. Puisque les deux clubs ont gagné chacun un match, le total des buts marqués devenait le premier critère pour identifier un vainqueur. Felhaber avait été le seul à marquer contre Tristan Bérubé au «Vieux Bob» vendredi. Il a ajouté un tour du chapeau samedi. Le franc-tireur de 20 ans a maintenant 33 buts au compteur après 31 matches. Il s’agit d’un record personnel. L’an dernier, il avait marqué 31 buts.

Mitchell Hoelscher et Matthew Maggio ont été les autres à pouvoir déjouer le gardien numéro un des Olympiques dans le match revanche. Pier-Olivier Lacombe a été le seul joueur de l’équipe gatinoise à pouvoir battre Michael DiPietro à son premier match dans l’uniforme des 67’s.

Acquis à gros prix plus tôt cette semaine, le gardien étoile a repoussé 24 des 25 tirs des Olympiques. Lacombe a pu tromper sa vigilance en captant une passe parfaite de Pier-Olivier Roy pendant un avantage numérique. Sans tarder, son tir vif et précis a atteint le fond du filet avant le déplacement de DiPietro.

Michael DiPietro disputait une première rencontre dans l'uniforme des 67's.

Plus de 4300 spectateurs se sont déplacés pour assister à «la première» de DiPietro dans l’uniforme des 67’s. Le gardien de 19 ans n’aura fait qu’un bain de foule. Il doit quitter Ottawa à 8 heures dimanche matin pour se rendre au camp de sélection de l’équipe nationale junior dans l’Ouest canadien.

«J’ai vécu une semaine un peu folle, mais quand la rondelle a été déposée, je suis retombé dans mes affaires habituelles. J’étais nerveux au début, mais les gars m’ont donné un bon coussin pour respirer. J’étais content de voir une foule aussi imposante pour mon premier match. J’espère que ça va aller en s’améliorant. L’équipe peut se nourrir de son énergie», a dit le gardien vedette des 67’s.

La série, très physique par moments, aura coûté cher aux deux équipes. Shawn Boudrias est revenu au jeu samedi, mais trois joueurs des Olympiques sont tombés au combat: Connor LePage vendredi, puis Pier-Olivier Roy et Maxim Trépanier samedi. Rien de majeur selon l’entraîneur-chef Éric Landry. Roy a été plaqué solidement par Merrick Rippon alors que Trépanier a été atteint par un tir de Pier-Olivier Lacombe. Les 67’s ont aussi perdu les services du défenseur Alec Bélanger en troisième période après une mise en échec de William Basque.

Ils n’ont pas gagné la coupe Alexandra, mais les Olympiques auront au moins mis fin à la séquence de 23 matches sans défaite en temps réglementaire des 67’s d’Ottawa en fin de semaine.

Et les partisans des Olympiques vous diront qu’ils auraient mérité la coupe au bris d’égalité puisque leurs anciens ont fait la leçon aux anciens des 67’s dans un match qui a précédé l’événement principal samedi midi à la Place TD. Sébastien Bordeleau a mené les anciens Olympiques avec deux buts. Martin Ménard, Francis Wathier et Alexandre Quesnel ont aussi compté dans une victoire de 5-3, qui techniquement, donne deux victoires sur trois au clan gatinois ce week-end!