L'attaquant des 67's, Travis Barron

Helvig cause encore des ennuis aux 67’s

Pour la quatrième fois de la saison, Jeremy Helvig s’est fait plaisir contre les 67’s d’Ottawa jeudi soir. Le gardien des Frontenacs de Kingston a continué sa domination des 67’s en effectuant 36 arrêts pour signer un blanchissage de 2-0 au K-Rock Center.

En quatre matches, les 67’s l’ont battu seulement cinq fois... sur 135 lancers. C’est donc dire que le gardien de 20 ans a repoussé 96,3 % des tirs de l’équipe ottavienne depuis le début de la saison. 

Jeudi, les visiteurs ont dominé le match 36-25 au chapitre des tirs, mais Nathan Dunkley aura marqué le seul but dont Helvig avait besoin pendant un double avantage numérique. Lynus Nyman a ajouté le but d’assurance pendant que le gardien Olivier Tremblay avait retraité au banc à la faveur d’un sixième patineur. 

Les 67’s (15-17-3) seront de retour à la Place TD vendredi soir dans un match très spécial. Il y a exactement 50 ans, le 29 décembre 1967, ils disputaient un premier match au Centre municipal (aujourd’hui la Place TD) contre le Canadien junior de Montréal. 

Les 67’s porteront leurs chandails originaux pour souligner l’anniversaire. 

Dix des 50 meilleurs joueurs de l’histoire de la franchise seront également sur place.