Tye Felhaber a marqué le premier but de la saison des 67’s d’Ottawa à la Place TD vendredi soir.

Felhaber a taquiné les Steeleheads

La barre est haute chez les 67’s d’Ottawa cette saison.

L’organisation a même ajouté un peu de pression à ses joueurs en faisant venir la fameuse coupe Memorial à la Place TD pour son match d’ouverture vendredi soir. Une seule des 60 équipes de la Ligue canadienne de hockey pourra la soulever à bout de bras à Halifax au printemps 2019. Les 67’s l’ont gagné à deux reprises. La dernière édition championne était d’ailleurs sur place 20 ans après l’avoir gagné sur leur propre patinoire en 1999.

L’anniversaire tombait à point, car il a stimulé les joueurs des 67’s, dont Tye Felhaber, le seul joueur de 20 ans du club cette saison.

Le vétéran a amorcé sa saison sur les chapeaux de roue en marquant le premier but de l’année à la Place TD tout en récoltant deux passes. Sa dernière vers Austen Keating en prolongation a donné une victoire de 4-3 aux 67’s contre les Steeleheads de Mississauga.

« Quand la coupe Memorial est dans la bâtisse, c’est toujours un moment spécial. Je connais assez bien Dan Tessier qui a été de la dernière édition championne. Quand j’ai vu Brian Kilrea avec la coupe, ça m’a donné la chair de poule. Nous voulons jouer pour ça. C’est comme si ça nous donnait un objectif pour la saison. Je veux terminer ma carrière junior en la gagnant à mon tour », a dit l’attaquant natif de Pembroke.

Par une soirée chaude et humide de tornade dans la région outaouaise, l’épais brouillard qui couvrait la surface glacée a bien failli gâcher le spectacle. Après 10 minutes de jeu, les deux bancs avaient déjà été vidés deux fois pour que les joueurs circulent sur la patinoire afin d’évacuer le nuage qui voilait la vue d’un peu tout le monde. Les deux clubs ont même retraité aux vestiaires pendant que la Ligue de l’Ontario s’était donné 15 minutes pour évaluer la situation.

Deux ou trois trucs ont été mis en place par les préposés de l’aréna. Le brouillard avait disparu et l’action a pu reprendre.

Dès la reprise du jeu, Felhaber a fait mouche. Sa passe devant le filet pour Austen Keating avait toutefois dévié sur le patin d’un défenseur des Steelheads avant de se retrouver derrière Jacob Ingham.

Décrit comme un tireur d’élite par André Tourigny, Graeme Clarke s’est servi de son arme favorite pour loger une rondelle dans la lucarne sur le deuxième but.

Fraîchement revenu du camp des Devils du New Jersey, Mitchell Hoelscher a inscrit le troisième but des locaux en complétant un tic-tac-toe avec Felhaber et Nikita Okhotyuk.

Les 67’s n’ont jamais tiré de l’arrière de la soirée. Comme dans les matches hors-concours contre les Olympiques de Gatineau, un but tardif a fait pencher la balance en leur faveur, parce que les visiteurs auraient mérité mieux. Le perdants ont dominé le match 34-24 au chapitre des tirs, mais Cédrick Andrée affichait une forme splendide.

Match brouillon

« Quand nos 10 joueurs sont partis à des camps de la LNH, nous n’avions pas eu la chance de pratiquer ensemble encore. Ils sont revenus mercredi. Nous avons eu un entraînement seulement jeudi soir avant de jouer un premier match en équipe. Ce match m’a d’ailleurs paru comme une deuxième pratique ! Ce n’était pas un Picasso, mais nous avons mis la main sur les deux points de la victoire. Nous serons mieux à l’entraînement demain et encore mieux dans notre deuxième match dimanche contre Peterborough », a lancé l’entraîneur-chef André Tourigny.

Ce dernier ne sentait pas plus de pression à cause de la présence de la coupe Memorial au match d’ouverture qui servait de réunion pour les joueurs l’ayant remporté il y a 20 ans.

« C’était leur soirée, mais je suis content que nous ayons trouvé les moyens de gagner pour eux. Les joueurs voulaient voir la coupe dans notre vestiaire. J’ai été obligé d’intervenir pour dire non. Nous avons déjà assez de pression comme ça ! »

Austen Keating a aussi complété le match avec trois points. Filip Reisnecker, James Hardie et Richard Whitaker ont compté pour les Steelheads.