Michael DiPietro n’a cédé qu’une seule fois contre les Olympiques de Gatineau samedi à son premier match avec les 67’s d’Ottawa.

DiPietro réussit son entrée face aux Olympiques

Les attentes étaient élevées. Les partisans étaient nombreux pour assister à son premier match dans l’uniforme des 67’s d’Ottawa samedi à la Place TD. Malgré sa réputation sans tache dans la Ligue de l’Ontario, Michael DiPietro a admis avoir été nerveux avant d’affronter les Olympiques de Gatineau.

Le gardien vedette aura toutefois comblé toutes les attentes. En un seul match, il a déjà permis à sa nouvelle équipe de gagner une première coupe en plus d’attirer la meilleure foule de la saison sur la patinoire du parc Landsdowne à l’exception du match des écoliers.

Plus de 4300 spectateurs ont vu DiPietro repousser 24 des 25 tirs des Olympiques pour aider les siens à vaincre les Olympiques 5-1. Les 67’s ont ainsi pu mettre la main sur la coupe Alexandra décernée au vainqueur de la série entre les deux équipes de hockey junior majeur de la région outaouaise. Les Gatinois avaient gagné 2-1 la veille au centre Guertin, mais puisque la troupe d’André Tourigny a marqué plus de buts au total des deux matches, la coupe leur a été décernée.

Tye Felhaber a largement contribué à faire pencher la balance en faveur des 67’s. À lui seul, il a inscrit quatre des six buts des siens pendant le week-end entre les deux équipes frontalières. Encore là, Michael DiPietro a démontré son utilité en prodiguant de judicieux conseils au meilleur franc-tireur de la LHO.

«Michael est un étudiant du hockey. Nous avions eu de la difficulté à battre leur gardien (Tristan Bérubé) dans le premier match. Il m’a donc dit de viser le côté bloqueur et que j’allais compter. C’est ce que j’ai fait. Son conseil a fonctionné. J’avais tiré huit fois vendredi. J’ai mis du temps à résoudre l’énigme de leur gardien, mais j’y suis parvenu», a dit Felhaber après avoir inscrit son deuxième tour du chapeau dans la même semaine.

Engouement palpable

Le vétéran de 20 ans cachait mal son excitation après la victoire contre les 67’s.

«L’engouement suscité par l’arrivée d’un gardien super vedette était palpable aujourd’hui. Je suis content de le voir gagner son premier match. Nous avons vu un petit échantillon de ce qu’il pouvait faire. Je n’ai pas compté souvent contre lui dans ma carrière», a dit celui qui est rendu à 35 buts après 32 matches cette saison.

Malgré l’euphorie de la victoire, DiPietro n’avait pas terminé sa semaine folle. Échangé aux 67’s mardi, il était retourné à Windsor pour participer à une activité caritative jeudi avant de revenir en ville vendredi où il a pris place au bout du banc pour le premier duel de la série contre les Olympiques. Après avoir signé sa 87e victoire dans la LHO samedi, il s’est rendu à l’aéroport dimanche matin à destination de l’Ouest canadien où il doit participer au camp de sélection de l’équipe nationale junior.

«Ma semaine a été mouvementée. J’étais un peu nerveux avant de commencer le match, mais quand la rondelle a été déposée, je suis retombé dans mes affaires habituelles. Les gars m’ont donné un bon coussin pour respirer. J’étais content de voir une foule aussi imposante pour mon premier match. J’espère que ça va aller en s’améliorant. L’équipe peut se nourrir de son énergie.»

Longue attente

DiPietro a dû attendre 12 minutes avant de recevoir un premier tir des Olympiques. Il commençait à avoir hâte d’être mis à l’épreuve.

«Si tu ne souhaites pas recevoir de tirs, tu ne devrais pas être un gardien ! Le premier tir n’était pas commode. C’était une espèce de rondelle flottante.»

Le seul tir à l’avoir battu aura été celui de Pier-Olivier Lacombe, qui a dégainé rapidement et précisément pendant un avantage numérique.

Mitchell Hoelscher et Matthew Maggio avaient été les autres compteurs des 67’s, qui ont tiré 33 fois sur Tristan Bérubé.

Autre victoire dimanche

Les 67’s ont terminé leur week-end de trois matches en trois jours en ajoutant une autre victoire dimanche à la Place TD. Cette fois, ils ont eu raison des Petes de Peterborough par la marque de 4-2.

Cédrick Andrée avait repris sa place devant le filet et il a signé sa 20e victoire de la saison en effectuant 28 arrêts.

Tye Felhaber a encore fourni deux buts pour porter son total à neuf au cours des quatre derniers matches. Merrick Rippon et Sasha Chmelevski ont aussi compté dans la victoire contre les Petes.

Chmelevski quittera Ottawa cette semaine afin de se rendre au camp de sélection de l’équipe nationale des États-Unis en vue du Championnat du monde junior. L’espoir des Sharks de San Jose a inscrit 24 points à ses 11 derniers matches.

+

KILREA DE RETOUR DERRIÈRE LE BANC

Le légendaire Brian Kilrea s’est fait un plaisir de reprendre sa place derrière le banc des 67’s d’Ottawa avec Bert O’Brien et Vince Mallette, ses acolytes de toujours, samedi midi à la Place TD.

 Malgré ses conseils truffés d’humour, ses anciens joueurs ont subi une défaite de 5-3 contre les anciens des Olympiques de Hull/Gatineau. Sébastien Bordeleau a mené l’attaque de l’équipe aux sept coupes du Président avec deux buts. Martin Ménard, Francis Wathier et Alexandre Quesnel ont aussi contribué au pointage. «Killer» avait pris soin de visiter le vestiaire des Olympiques avant ce match des retrouvailles offert en prélude à un duel de la coupe Alexandra. «Les gars, je ne veux pas de bataille aujourd’hui, OK?!» À l’époque où son club affrontait les Olympiques dans des matches interligues, les bagarres sur la glace et même dans les couloirs faisaient partie des coutumes!