Sasha Chmelevski a inscrit son premier tour du chapeau de la saison dans une victoire facile de 7-1 des 67’s d’Ottawa sur les Frontenacs de Kingston mercredi soir devant 2628 spectateurs à la Place TD.

Chmelevski ouvre la machine

Les 67’s d’Ottawa marquent des buts à profusion dans la Ligue de l’Ontario (LHO) cette saison. Tellement que personne n’avait encore remarqué l’absence de matches multi buts de Sasha Chmelevski.

L’espoir des Sharks de San Jose a toujours été un marqueur prolifique, mais à sa quatrième saison dans la LHO, il cherchait encore son premier match de plus d’un but jusqu’à mercredi.

«C’était une question de temps», a dit son entraîneur-chef André Tourigny après une victoire convaincante de 7-1 contre les Frontenacs de Kingston à la Place TD mercredi soir.

Chmelevski a marqué les trois premiers buts des 67’s (36-9-4) pour aider les siens à signer une sixième victoire de suite. Pour les Frontenacs (12-36-1) qui ferment la marche dans la conférence de l’Est, il s’agissait d’un sixième revers de suite.

«Tout fonctionnait pour moi ce soir. Les gars parvenaient à me trouver facilement aussi. J’avais adopté la mentalité du tireur et je dégainais rapidement», a dit l’attaquant américain de 19 ans auteur de 19 buts et 51 points en 38 matches.

Chmelevski ne s’inquiétait pas outre mesure de l’absence de matches de plus d’un but cette saison. Il en avait obtenu huit la saison dernière avant d’être mis sous contrat par les Sharks.

De toute manière, chez les 67’s, l’attaque est bien répartie. Même Graeme Clarke et Jack Quinn ont respectivement 16 et 12 buts dans le quatrième trio. Chaque soir, les meneurs du classement général peuvent avoir un héros différent. «Nous avons tellement de talent que ça peut devenir intimidant pour nos adversaires. Ils ne savent pas trop comment nous contrer avec leurs match-ups. Notre trio fonctionne bien avec Kody [Clark] et Bitsy [Samuel Bitten]. Sam ne reçoit pas tout le mérite qui lui revient. Il fait toutes les petites choses correctement. Évidemment, il y a aussi Tye Felhaber qui représente un cauchemar pour tous les clubs!»

Auteur de 51 buts en 49 matches, Felhaber mène la LHO, mais il n’a pas compté dans la victoire de mercredi où il a été «limité» à deux passes pour garder son avance au premier rang du classement des compteurs.

Austen Keating a pour sa part compté un but et ajouté une passe. Il mène la ligue avec 54 mentions d’aide. Marco Rossi a fourni deux buts alors que Lucas Chiodo a été l’autre joueur à déjouer le gardien Marshall Frappier des Frontenacs.

Les 67’s ont eu la vie facile contre un club de second plan mercredi, mais ils avaient clairement du plaisir sur la patinoire.

«J’ai vécu les années de reconstruction de ce club. L’organisation a été patiente. Avant, nous perdions nos matches de cette façon contre les Frontenacs. Maintenant, c’est à notre tour de gagner avec aisance. Nous avons effectivement beaucoup de plaisir à jouer ensemble et nous pensons que c’est notre année», a ajouté Chmelevski, qui était débarqué à Ottawa à 16 ans dans l’échange de Travis Konecny.

Match piège

Pour l’entraîneur-chef André Tourigny, ce match de milieu de semaine contre les Frontenacs présentait un danger.

«Il fallait éviter de tomber dans de mauvaises habitudes. Il ne fallait pas s’adapter à notre adversaire. Il fallait jouer notre match habituel. Nous avons bien réagi. Si nous jouons de cette manière ce week-end, j’aime nos chances.»

Tourigny parlait des deux prochains duels qui s’annoncent beaucoup plus relevés.

Vendredi soir, le Storm de Guelph (26-13-9) va débarquer à la Place TD avec un club qui a acquis deux joueurs d’Équipe Canada junior à la date limite des transactions: Nick Suzuki et MacKenzie Entwistle. Ils ont aussi ajouté les excellents Pavel Gogolev, Fedor Gordeev et Sean Durzi.

Samedi, ce seront les coriaces IceDogs du Niagara (30-10-7) qui seront en ville.