Cédrick André a effectué 26 arrêts pour pousser les 67's vers un gain de 4-3 contre le Storm de Guelph, samedi après-midi, à la Place TD.

Cédrick Andrée prend la relève et les 67's demeurent invaincus

Les 67’s d’Ottawa ont perdu leur gardien de buts vedette, samedi après-midi.

Ils ont perdu leur gardien, mais ils n’ont toujours pas perdu un match en séries éliminatoires.

Devant une salle comble de 8655 spectateurs, à l’aréna de la Place TD, ils ont vaincu le Storm de Guelph, 4-3. Ils ont ainsi pris les devants, 2-0, dans la finale de la LHOntario.

«Je n’arrête pas de vous dire que nous avons fait face à beaucoup d’adversité, tout au long de la saison. Voilà un nouvel exemple», a commenté l’entraîneur-chef André Tourigny, après le match.

Les 67’s tiraient de l’arrière par deux buts, à mi-chemin en première période, quand leur gardien s’est blessé.

Michael DiPietro a fait un faux-mouvement en effectuant un arrêt. Il a mis beaucoup de temps à se relever. Il était incapable de s’appuyer sur sa jambe droite lorsqu’on l’a raccompagné jusqu’au vestiaire.

Les 67’s n’avaient pas de détails supplémentaires à offrir, en fin de journée.

On a cependant vu DiPietro quitter l’aréna en béquilles. Sa jambe droite était coincée dans une botte de soutien.

À son premier match en plus de deux mois, son partenaire Cédrick Andrée n’a pas eu l’air trop rouillé. Il a effectué 26 arrêts en 45 minutes, tandis que ses coéquipiers s’affairaient à la remontée.

«J’étais stressé quand Mikey s’est blessé. Je ne sais pas trop si je peux répéter, devant public, les premiers mots qui sont sortis de ma bouche», rigole celui qui a mérité la première étoile de la partie.

Austen Keating, Kyle Maksimovich, Tye Felhaber et Sasha Chmelevski ont marqué les buts des 67’s.

Tye Felhaber a marqué le troisième but des 67's.

Alexey Toropchenko a été le meilleur attaquant du Storm. Il a marqué deux buts.

L’espoir du Canadien de Montréal Nick Suzuki a été blanchi.

«L’important, pour nous c’est de rester dans le moment présent. Nous avons joué un solide match en misant sur notre profondeur. Nous avons de la profondeur à l’attaque, nous avons de la profondeur en défensive et nous avons deux gardiens numéro un, commente Tourigny. Ceddy était le gardien qui comptait le plus de victoires dans la Ligue canadienne de hockey quand nous avons conclu la transaction qui nous a permis de mettre la main sur Mikey. Il a encore une fois prouvé sa valeur, aujourd’hui.»