Kyle Maksimovich (19) a animé l’attaque des 67’s avec deux buts dans un troisième match crucial à Sudbury mardi soir. ­

Autre avalanche de buts des 67’s à Sudbury

Ce qui semblait une anomalie au départ est devenu une tendance.

Personne n’avait réussi à trouver la faille du gardien Ukko-Pekka Luukkonen pendant toute la saison de la Ligue de l’Ontario (LHO).

Même au Championnat mondial junior, l’espoir des Sabres de Buffalo n’avait accordé que 11 buts en six matches pour mener la Finlande à la médaille d’or, mais en deux matches et demi contre les 67’s d’Ottawa, le gardien des Wolves a été battu 17 fois.

Mardi soir, à Sudbury, les Ottaviens ont pris une confortable avance de 3-0 dans leur série quart de finale de la LHO avec un gain convaincant de 8-5.

Les hommes d’André Tourigny auront l’occasion de balayer une deuxième série consécutive à Sudbury dès jeudi.

Même si Luukkonen parvenait enfin à voler un match dans cette série, ça ne sera probablement pas suffisant pour permettre aux Wolves de remonter la pente.

Après avoir mené la ligue avec 38 victoires et un pourcentage d’arrêt de 92,0 % en saison régulière, Luukkonen a accordé une moyenne de 6,50 buts par match avec un faible taux d’efficacité de 80,7% face à l’attaque dévastatrice des 67’s, qui a reçu des buts de chacun de ses quatre trios mardi.

« Si vous m’aviez dit qu’il y aurait deux matches de 8-5 dans cette série, je ne vous aurais pas cru, mais c’est ce qui vient de se produire. Nous avons fait de bonnes choses ce soir. Nous avions beaucoup d’énergie. Ils ont appliqué de la pression sur nous, surtout en deuxième période, mais nous avons bien réagi », a expliqué l’entraîneur-chef Tourigny.

Kyle Maksimovich a marqué deux fois, dont le dernier dans une cage déserte. Sasha Chmelevski et Lucas Chiodo ont chacun fourni un but et deux passes. Pour la troisième fois de la série, c’est Chiodo qui a inscrit le premier but du match. Tye Felhaber a ajouté un but dans un troisième match consécutif et le défenseur Hudson Wilson a participé à trois buts.

Lucas Peric, Kody Clark et Jack Quinn ont aussi touché la cible pour les 67’s qui ont eu le dessus 41-26 au chapitre des tirs.

Michael DiPietro a été déjoué par Shane Bulitka, Owen Gilhula, Macauley Carson, Adam Ruzicka et Jack Thompson dans un match où le jeu s’est ouvert complètement en deuxième période. Les deux clubs ont marqué sept fois, les 67’s gagnant la période 4-3 pour prendre l’avance 5-3 après 40 minutes de jeu.

« Nous avons tiré profit de leurs défenseurs qui se portaient à l’attaque et nous avons pu compter des buts sur des attaques en surnombre. Ils aiment monter la rondelle et pratiquer un style offensif. Ce soir, nous leur avons montré que nous pouvions aussi bien jouer à ce jeu », a raconté Kyle Maksimovich, membre du trio des joueurs de 20 ans des 67’s. À trois, ils ont récolté 39 points en sept matches des séries, mais Maksimovich en a raté deux en raison d’une suspension.