Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.
Repêchage LHJMQ: une anomalie pour l’Outaouais

Hockey junior

Repêchage LHJMQ: une anomalie pour l’Outaouais

À moins d’une véritable surprise, les hockeyeurs de l’Outaouais devront s’armer de patience devant leurs écrans de téléphone avant d’être réclamés par une équipe de la LHJMQ le week-end prochain.

Tristan Reid a été identifié comme meilleur espoir de la région au repêchage 2020 du circuit Courteau.

Simoneau, joueur humanitaire de la Ligue canadienne

Hockey junior

Simoneau, joueur humanitaire de la Ligue canadienne

Chaque saison, environ 1500 hockeyeurs composent les alignements des 60 formations de la LHJMQ, de Ligue de l’Ontario et de la Ligue de l’Ouest.

De tous ces joueurs, celui qui a démontré le plus d’altruisme au cours de la saison 2019-20 est un citoyen de Saint-André-Avellin en Outaouais. Xavier Simoneau s’est vu décerner le titre du joueur humanitaire de la Ligue canadienne de hockey (LCH) mercredi.

«Nous formons un meilleur club aujourd’hui» — Robitaille

Olympiques

«Nous formons un meilleur club aujourd’hui» — Robitaille

Louis Robitaille a la ferme conviction d’avoir amélioré son club en ajoutant deux joueurs pendant une courte fenêtre de transactions de trois heures mercredi.

L’entraîneur-chef et directeur général des Olympiques de Gatineau a ajouté le vétéran défenseur de 20 ans Kyle Havlena pour venir épauler sa jeune brigade défensive. Il a aussi ajouté Frédéric Dutil, un agitateur capable de faire vibrer les rampes du «Vieux Bob».

La Course de l’Armée du Canada n’aura pas lieu en septembre

Course à pied

La Course de l’Armée du Canada n’aura pas lieu en septembre

Un événement de course à pied annulé, un événement de course à pied trouvé.

Les organisateurs de la Course de l’Armée du Canada se sont rendus à l’évidence. Il est impensable de songer à réunir plusieurs milliers de personnes dans les rues, à la fin du mois de septembre, pour tenir un des principaux événements sportifs annuels dans la région d’Ottawa-Gatineau.

L’Atlético saute sur le terrain

Atlético

L’Atlético saute sur le terrain

C’était un grand jour dans la petite histoire sportive d’Ottawa. L’Atlético, nouveau club de soccer professionnel, a tenu mercredi une première séance d’entraînement dans la capitale.

On ne peut pas dire que c’était un événement grandiose, ni spectaculaire. On comptait une demi-douzaine de personnes, à peine, sur le terrain du secteur Manotick.

Relance de la LNH: une expérience unique pour les directeurs généraux

LNH

Relance de la LNH: une expérience unique pour les directeurs généraux

Kyle Dubas a passé suffisamment de sa jeune carrière comme dirigeant dans la LNH à songer à la loterie pour le repêchage.

Il a rejoint les rangs des Maple Leafs de Toronto comme directeur général adjoint alors que l’équipe était en reconstruction et il faisait déjà partie de la direction quand l’équipe a sélectionné Mitch Marner au quatrième rang en 2015. Environ un an plus tard, les Leafs ont gagné le tirage et ont pu choisir Auston Matthews au premier rang.

Le hockey mineur prêt à vivre avec les changements

Hockey

Le hockey mineur prêt à vivre avec les changements

Depuis le départ, les dirigeants de Hockey Outaouais ont démontré une ouverture face aux mesures «exceptionnelles» qui sont proposées, afin de permettre le retour du sport mineur en temps de pandémie. Le président de l’organisme, Pierre Montreuil, accueille donc de façon favorable le document rendu public, mardi.

La diffusion d’un reportage sur les ondes de Radio-Canada, à la fin du mois d’avril, nous a permis d’apprendre que la prochaine saison de hockey mineur pourrait se dérouler avec des équipes réduites. On préconise le jeu à trois contre trois ou à quatre contre quatre.

L’Alexandre de Tunis aura-t-il lieu en 2020?

Golf

L’Alexandre de Tunis aura-t-il lieu en 2020?

L’avenir du plus prestigieux tournoi de golf amateur masculin de la Vallée de l’Outaouais s’avère brumeux.

La 71e édition de l’Alexandre de Tunis devait avoir lieu les 29 et 30 juin sur les verts et allées du club Camelot, à Cumberland. Des dates qui ne tiennent plus maintenant en raison de la pandémie.

Premières transactions pour Louis Robitaille

Olympiques

Premières transactions pour Louis Robitaille

Les premières transactions officielles de Louis Robitaille à titre de directeur général des Olympiques de Gatineau seront annoncées à l’ouverture des marchés de la LHJMQ mercredi matin.

Selon les informations du Droit, Robitaille a eu tendance à aller chercher des joueurs à son image alors qu’il a fait l’acquisition du joueur le plus pénalisé de la Ligue de hockey midget AAA du Québec cette saison en plus d’ajouter un défenseur robuste de 20 ans.

La LHJMQ cible un début de saison le 1er octobre

Hockey junior

La LHJMQ cible un début de saison le 1er octobre

À l’approche de la séance de sélection de la LHJMQ vendredi et samedi, le commissaire Gilles Courteau a tenté de rassurer plusieurs hockeyeurs en annonçant que les 60 équipes de la Ligue canadienne de hockey (LCH) avaient ciblé la date du 1er octobre pour lancer leurs activités de la saison régulière.

Dans un point de presse en marge des Assises virtuelles de la LHJMQ, M. Courteau a aussi dévoilé qu’un calendrier complet de 68 matches était le scénario envisagé par les membres des trois circuits de la LCH. Les séries éliminatoires ainsi que le tournoi de la coupe Memorial seraient aussi décalés de deux à trois semaines.

L’Atlético de retour à l’entraînement

Atlético

L’Atlético de retour à l’entraînement

Autre signe que la vie reprend tranquillement son cours normal, quelques joueurs de l’Atlético d’Ottawa reprendront l’entraînement dans le sud-ouest de la ville mercredi matin.

L’Atlético a reçu l’aval des autorités de la Santé publique provinciale et municipale en plus d’obtenir l’appui de la Première ligue canadienne (CPL) pour tenir des entraînements en petits groupes. Le premier entraînement se tiendra sur une base volontaire au parc George Nelms Sport près de Manotick.

Le Gala Excellence Sportive Outaouais dévoile ses finalistes

Sport régional

Le Gala Excellence Sportive Outaouais dévoile ses finalistes

Une joueuse de tennis qui a participé aux Internationaux de France à Roland-Garros, un triathlète qui a gagné le bronze en Coupe du monde en Chine et un skieur qui a pris le départ des championnats du monde des moins de 23 ans en Allemagne font partie des finalistes en vue du prochain Gala Excellence Sportive Outaouais.

Le comité organisateur de la quatrième édition a dévoilé lundi les 43 finalistes pour les 12 prix et bourses qui seront remis. Il a aussi annoncé que Desjardins se joignait à l’événement à titre de partenaire présentateur.

Aide financière aux athlètes: encore beaucoup de questions sans réponse

Sports

Aide financière aux athlètes: encore beaucoup de questions sans réponse

Le Comité olympique canadien (COC), le Comité paralympique (CPC) et le programme À nous le podium (ANP) ont annoncé une aide de 5 millions $ pour faciliter la reprise des activités du sport de haute performance au pays. À qui et comment cette somme viendra en aide? Encore difficile de le dire avec exactitude.

L'annonce, faite conjointement par le COC, le CPC et ANP, lundi, vise à faciliter la vie des athlètes de pointe qui ont vu leur entraînement stoppé net pour certains d'entre eux avec l'éclosion de la pandémie de COVID-19 au pays, en mars.

Tennis Québec a présenté la phase 2 de son plan de reprise au gouvernement

Sports

Tennis Québec a présenté la phase 2 de son plan de reprise au gouvernement

MONTRÉAL - Moins d’une semaine après l’ouverture des terrains de tennis pour la pratique libre sur les courts extérieurs au Québec, les dirigeants de Tennis Québec ont soumis aux instances gouvernementales provinciales un projet de phase 2 de reprise du sport, axé sur trois grands thèmes.

En entrevue avec La Presse canadienne, dimanche, Jean-François Manibal, directeur de Tennis Québec, a confirmé l’information.

Dans le cadre de ce projet, présenté le lundi 25 mai, Tennis Québec propose, dans un premier temps, la reprise de la pratique libre en double.

« On pense, effectivement, qu’on peut réussir à jouer en double en respectant la distanciation, surtout quand on regarde la clientèle du double », note Manibal.

« Ce sont des gens qui, souvent, sont plus âgés et ce ne sont pas des gens qui vont se rentrer dedans régulièrement, ça c’est assez rare, fait-il remarquer. Je pense que la pratique en double, si on fait en sorte que les gens soient bien avertis qu’il faut être prudent, je pense qu’on est rendu à cette étape-là. »

Une deuxième requête de Tennis Québec est centrée sur la pratique encadrée par un entraîneur certifié dans le respect des normes gouvernementales, un élément que l’organisation aurait aimé voir dans la phase initiale.

« S’il y a quelque chose de facile à faire sur un terrain, c’est justement de faire respecter la distanciation, et nos entraîneurs sont formés pour ça. Ils savent comment travailler les jeunes sur un terrain », affirme Manibal, qui suggère des ratios spécifiques d’un entraîneur pour un nombre déterminé d’élèves, en fonction de leur âge.

« On pense effectivement qu’en tennis, on peut avoir un ratio de 1 pour 4 pour les 5-6 ans, qui serait facile à faire respecter, 1 pour 6 pour les 7-8 ans et 1 pour 8 pour les 9 à 17 ans. »

En dernier lieu, Manibal souhaite que le gouvernement autorise également l’ouverture des ligues récréatives locales, en simple et en double.

« Quand je dis local, c’est vraiment local. Ce n’est pas inter-clubs, ce n’est pas inter-régions, c’est vraiment à l’intérieur du club comme tel, pour permettre aux gens d’avoir leur petite ligue, toujours en respectant les consignes gouvernementales, en faisant en sorte que les horaires de matchs soient décalés pour éviter qu’il y ait trop de personnes en même temps sur le site, en utilisant deux boîtes de balles pour le simple, quatre boîtes pour le double. Ce sont des choses qui, je pense, pourraient être réalisables maintenant », énumère le directeur général de Tennis Québec.

Par ailleurs, Manibal a confié que Tennis Québec prévoit envoyer un autre document, au milieu de la prochaine semaine, demandant l’ouverture des centres intérieurs.

« Mon équipe travaille très fort là-dessus. On trouve que, présentement, s’il y a un endroit qui pourrait effectivement accueillir du sport encadré, c’est bien dans les centres intérieurs. J’ai parlé (aux gens de) l’industrie et ils sont très, très prêts, ils ont pris les mesures nécessaires pour s’assurer que toutes les consignes gouvernementales soient respectées. »

Le directeur général de Tennis Québec ne s’avance pas à déterminer une date où il aimerait voir la mise en place de la phase 2, laissant cette décision à la discrétion du gouvernement.

Par ailleurs, Manibal se dit satisfait de la réponse des amateurs de tennis depuis l’ouverture des terrains extérieurs, le 20 mai dernier.

« De tout ce qu’on a entendu de nos clubs partenaires, ça va extrêmement bien. Les gens sont très heureux et les terrains sont occupés du matin au soir. C’est un petit peu la folie furieuse. Un bon exemple, c’est le stade IGA. On est collé dessus, alors on le voit vraiment, et les terrains sont loués du matin au soir et c’est plein tout le temps. Je pense que c’est de bon augure. »

Le cri du coeur de Marilou Gosselin

Gymnastique

Le cri du coeur de Marilou Gosselin

Marilou Gosselin avait besoin de ventiler. Lancer un cri du coeur. Faire connaître sa frustration. Autant comme adolescente qu’athlète.

La gymnaste gatinoise et ancienne vice-championne québécoise s’est assise derrière un clavier dans les derniers jours. Une lettre d’opinion intitulée «Que nous reste-t-il?» a été pondue dans l’espoir qu’elle soit publiée dans les médias dont la majorité a surtout parlé des sportifs professionnels et olympiques depuis le début de la pandémie.

Palestres ouvertes en Ontario, mais fermées au Québec

Gymnastique

Palestres ouvertes en Ontario, mais fermées au Québec

Jean-Paul Caron trouve le temps long, seul dans son bureau du centre sportif de Gatineau. Même chose pour ses jeunes gymnastes et entraîneurs du club Unigym, dont les dernières acrobaties remontent à la mi-mars.

Tout ce monde éprouve de la difficulté à comprendre le plan de déconfinement sportif du Québec qui a été activé en multiples phases depuis une quinzaine de jours. Leur palestre doit rester fermée pendant que des clubs en sol ontarien, eux, peuvent maintenant rouvrir, mais uniquement pour les entraînements compétitifs.

Les évènements sportifs reprennent lundi en Angleterre

Soccer

Les évènements sportifs reprennent lundi en Angleterre

MANCHESTER — Les évènements sportifs pourront recommencer à compter de lundi en Angleterre, sans la présence de spectateurs et à condition de respecter les protocoles gouvernementaux liés au coronavirus.

Le gouvernement a dévoilé samedi les directives pour les organisations sportives, alors que les mesures de confinement causées par la COVID-19, mises de l’avant en mars, sont davantage allégées.

Cette décision ouvre la porte vers une relance, le 17 juin, de la Premier League de soccer du Royaume-Uni, la plus lucrative au monde. Les directives incluent le maintien des mesures de distanciation sociale lors des matchs «pendant toute dispute entre les joueurs et les arbitres, ou lors des célébrations suivant un but.»

Des organisateurs de courses de chevaux et de tournois de snooker ont déjà prévu tenir des évènements lundi, en anticipation du retour des manifestations sportives après une interruption de 11 semaines.

«L’attente est terminée», a déclaré le secrétaire à la Culture, Oliver Dowden.

«Les sports britanniques en direct seront bientôt de retour dans des environnements sécuritaires et soigneusement contrôlés.»

Les athlètes et autres membres du personnel devront se déplacer individuellement en direction des sites et par moyen de transport privé où c’est possible. Des tests de dépistage de symptômes du coronavirus seront obligatoires avant d’entrer au stade.

Où il ne sera pas possible de maintenir la distanciation sociale — garder deux mètres de distance — les activités devront faire l’objet d’une évaluation des risques et être atténuées.

«Ces directives offrent le cadre sécuritaire permettant aux sports de reprendre les compétitions à huis clos. Il reviendra aux organisations sportives sur une base individuelle de confirmer qu’elles peuvent respecter ces protocoles et décider s’il est approprié, pour elles, de recommencer», a déclaré Dowden.

«Il s’agit d’un moment significatif pour le sport britannique. En travaillant avec des cliniciens du début à la fin [du processus], nous instaurons les environnements les plus sécuritaires possible pour chacune des personnes impliquées.»

Le premier évènement majeur à être présenté après la relance devrait être le 2000 guinées Stakes, une course de chevaux qui doit avoir lieu samedi prochain à Newmarket, avec des jockeys portant des masques.

Par ailleurs, le gouvernement n’est pas encore prêt à permettre la tenue de la pratique de sports à des fins participatives, privant les citoyens de l’opportunité de jouer au cricket ou au soccer dans un parc.

«Nous travaillons fort pour relancer le sport communautaire de façon sécuritaire aussi, afin que les gens puissent se réunir avec leurs propres coéquipiers de soccer, rugby ou de cricket et retourner sur les terrains, dans les champs ou sur les pistes d’athlétisme», a déclaré le ministre des Sports, Nigel Huddleston.

«Mais nous allons le faire seulement lorsque ce sera sécuritaire et approprié de le faire, à partir des recommandations scientifiques.»

Toutefois, le gouvernement autorisera, à partir de lundi, les groupes de six personnes venant de lieux résidentiels différents à s’exercer à l’extérieur à condition de garder un écart de deux mètres. En ce moment, seulement deux personnes de différentes résidences peuvent se rencontrer.

Sports professionnels: modèles à revoir...si la crise perdure

Sports

Sports professionnels: modèles à revoir...si la crise perdure

Il ne possède pas de boule de cristal, mais depuis le temps qu’il observe le fonctionnement du sport professionnel, Frank Pons estime que les clubs sportifs nord-américains sortiront probablement mieux de la crise provoquée par la pandémie de la COVID-19 que certains de leurs homologues européens.

«Je suis plus inquiet pour les événements et les ligues qui dépendent majoritairement de la bulle médiatique et des droits de télévision, comme c’est le cas dans certains pays européens, par exemple. Si la crise perdure, ça pourrait aussi être dangereux pour des ligues mineures professionnelles», expliquait le professeur titulaire et directeur de l’Observatoire international en management du sport à la faculté des sciences administratives (FSA) à l’Université Laval.

Il participait, cette semaine, au webinaire organisé conjointement par la FSA de l’UL et Le Soleil ayant pour thème «De Roland-Garros à l’Impact de Montréal, qu’arrivera-t-il aux modèles d’affaires du sport professionnel dans l’après COVID-19» en compagnie de son collègue Lionel Maltese, professeur associé à la Kedge Business School, à Talence, en France, et membre du comité exécutif de la Fédération française de tennis, dont les revenus proviennent à 93 % des profits du célèbre tournoi de Roland-Garros, l’un des quatre faisant partie du Grand Chelem.

«Un changement de modèle plus équilibré en sources de revenus serait idéal, mais si la crise ne dure que six mois, je ne suis pas sûr qu’on va les changer parce que la gourmandise sera toujours présente», ajoutait le spécialiste qui étudie le milieu depuis 25 ans.

Ligues européennes

Il cite des ligues européennes de soccer qui reprennent du service, même sans spectateurs, afin de limiter leurs pertes puisqu’elles vivent aux crochets des droits de diffusion, comme la Bundesliga, en Allemagne. En France, par exemple, les pertes sont énormes puisque les clubs, qui fonctionnent de manière indépendante, vivent pour la plupart à crédit avec les droits saisonniers qu’ils reçoivent. Bref, l’argent prévu est déjà dépensé…

De ce côté de l’Atlantique, l’impact pourrait toutefois se faire sentir lorsque les différentes ligues professionnelles relanceront leurs activités d’ici la fin de l’été. Il risque d’y avoir beaucoup de monde à la ligne de départ.

«Les amateurs auront l’embarras du choix. Ils ne pourront pas regarder du sport de 14h à 23h, sans arrêt. Il y aura un effet entonnoir, sans oublier que les gens pourront eux-mêmes pratiquer le sport. Quelles seront les cotes d’écoute si tout le monde joue en même temps? Quelle sera la place de chacun?» se demandait-il.

Les associations ayant des assises financières plus faibles et délicates et fonctionnant en silo auront de la difficulté à traverser le désert sportif actuel. Par contre, les ligues qui s’entendent bien et travaillent en équipe, et dont les ressources sont bien regroupées, comme en Amérique du Nord, en sortiront plus fortes, soutenaient les deux experts.

Martin Pelletier surprend encore

Que sont-ils devenus?

Martin Pelletier surprend encore

RUBRIQUE — QUE SONT-ILS DEVENUS / Perdre un bras dans un accident de motocyclette ne l’a pas empêché de fonder une famille et connaître une des plus brillantes carrières paralympiques en Outaouais.

Martin Pelletier a participé à cinq reprises aux Jeux parapanaméricains en tennis de table, gagnant deux fois le bronze. À cela s’ajoute une présence aux Jeux paralympiques, il y a 20 ans, à Sydney, en Australie.

Six 67’s dans les équipes d’étoiles

67's

Six 67’s dans les équipes d’étoiles

Faut-il vraiment s’en surprendre?

Les honneurs de la saison 2019-20 tirent à leur fin dans la Ligue de l’Ontario (LHO) et les membres des 67’s d’Ottawa continuent de monopoliser l’attention. Mercredi, la LHO a dévoilé l’identité de ses trois équipes d’étoiles et six membres de l’équipe numéro un de la ligue s’y sont retrouvés.

Robitaille applaudit la rentrée de Brassard

Olympiques

Robitaille applaudit la rentrée de Brassard

Louis Robitaille n’est pas tombé en bas de sa chaise mercredi quand Derick Brassard a officiellement joint le groupe des propriétaires des Olympiques de Gatineau avec les hommes d’affaires Yan Hébert et Michel Quesnel.

La nouvelle aurait pu tomber à tout moment depuis près de deux mois, mais la COVID-19 a ralenti le sceau d’approbation dans les bureaux de la LHJMQ.

Baseball et COVID-19: les vétérans de la LBJEQ commencent à faire leur deuil

Sports

Baseball et COVID-19: les vétérans de la LBJEQ commencent à faire leur deuil

Même si les entraînements de baseball pourraient être autorisés prochainement, Xavier Langlois ne se fait pas de faux espoirs. Le receveur des Guerriers estime qu’il a probablement joué son dernier match au niveau junior élite.

«J’y pensais beaucoup dans les premières semaines de la crise (de la COVID-19). Malgré ce qu’on peut lire à droite et à gauche, je crois de moins en moins à un retour au jeu. Je commence tranquillement à passer à autre chose...», a-t-il affirmé mercredi après-midi.

MLS: Maxime Crépeau se visualise sur un terrain

Soccer

MLS: Maxime Crépeau se visualise sur un terrain

Il y a 80 jours que les Whitecaps de Vancouver n'ont pas joué un match; il est donc normal d'être indulgent à l'endroit du gardien Maxime Crépeau et de lui pardonner le fait qu'il rêve de soccer.

Mais pour le gardien de but de 26 ans originaire de Candiac, ces rêves sont bien plus qu'une douce illusion pendant la pandémie.

Dans les coulisses d’une remontée spectaculaire des Olympiques

Olympiques

Dans les coulisses d’une remontée spectaculaire des Olympiques

C’est le mois de mai. Le sport est en congé. Les fils de presse nous inondent d’anniversaires de conquêtes importantes.

En mai, les Olympiques de Hull/Gatineau ont remporté sept coupes du Président et une coupe Memorial. Les partisans ont été gâtés au centre Robert-Guertin en assistant à de grands duels riches en émotions.

Les Sénateurs victimes collatérales du plan de la LNH

Sénateurs

Les Sénateurs victimes collatérales du plan de la LNH

On a presque l’impression que Gary Bettman s’excusait auprès des partisans de certaines équipes, dont les Sénateurs d’Ottawa.

«Nous sommes en plein coeur d’une période exceptionnelle de notre histoire. Une période sans précédent. Dans ce contexte, j’ai bien peur qu’il était impossible d’élaborer un plan parfait pour notre retour au jeu. Je suis presque convaincu que les partisans de toutes les équipes vont étudier notre plan et y trouver des éléments qu’ils jugeront déplaisants», a déclaré le commissaire de la Ligue nationale de hockey, mardi après-midi, sur les ondes du réseau Sportsnet.