Dans son spectacle Mike Ward s'eXpose, présenté en 2010, l'humoriste avait fait un numéro sur Jérémy Gabriel où il faisait allusion à son handicap.

Vulgaire et grossier

Défi de 12 secondes.
La première fois que je suis tombé sur un gag de Mike Ward, j'ai changé de poste avant la fin de la première minute et, depuis, je zappe après la 12e seconde.
Ce n'est que la télé qui me force à voir ce personnage. Maintenant, je mets au défi quiconque de composer un gag injurieux n'excédant pas 12 secondes. Il devra comporter au moins trois blasphèmes, deux termes vulgaires et une insulte, de préférence un adolescent dont vous détruirez une tranche de vie. Vous atteindrez alors le niveau de génie d'un humoriste vulgaire et grossier qui abuse parfois du droit à la liberté d'expression.