La vitesse des automobilistes dans son quartier inquiète le résident qui a écrit cette lettre au Droit.

Vitesse excessive à Gatineau: un résident en a assez

OPINION / Les deux pas trop brillants jeunes conducteurs se reconnaîtront.

Voici les constats de la personne qui vous a interpellé à l’intersection des rues de la Forteresse et Trois-moulins, vendredi le 14 juin 2019 à 15 h 30. 

L’un de vous deux conduisait derrière son ami sur de la Forteresse à l’heure que les classes se terminent à l’école primaire Quatre-vents et que les autobus jaunes sont sur la route.

Un de ces autobus scolaires est même passé à nos côtés peu de temps après vos prouesses. 

À croire que ton ami ne roulait pas déjà assez vite pour toi? 

Pourtant, ce dernier m’affirmait n’avoir roulé qu’à 50 km/h lors de ton dépassement...

Ça s’est d’ailleurs déroulé dans une zone résidentielle de 40 km/h, qui, elle, est adjacente à une zone scolaire de 30 km/h.

De plus, il y a des arrêts obligatoires aux quatre coins d'où vous êtes arrivés. 

L’intersection de la Forteresse et de Neuville est bordée par une garderie, une école primaire et une maison des jeunes. 

Ça a l’air que t'étais pressé en bibitte... 

Encore plus pressé que ton ami l’était puisque tu as ressenti le besoin de le dépasser à haute vitesse sur de la Forteresse pour vous immobiliser au prochain arrêt.

Au moment de sortir de vos véhicules respectifs, vous avez cru bon de simuler un cas de rage au volant en pleine rue. 

Vous affichiez vos airs provocateurs, certes, mais je vous ai tout de même démontré mon dégoût face à vos actions répréhensibles. 

Arrêtez s’il vous plaît de vous foutre de la gueule de tout le monde, de la réglementation routière ainsi que de la sécurité de nos enfants. 

La police de la Ville de Gatineau vous a désormais à l’œil.

Notre quartier compte bon nombre de familles avec de jeunes enfants. 

Gardez-vous de nous mettre en danger alors que vous vous amusez à exprimer votre précaire folie. 

Plus tard, ce sera vous qui serez, en tant que père de famille, concernés et horrifiés devant de tels comportements. 

S’il vous plaît, prenez un moment et réfléchissez quelques secondes avant d’appuyer sur le champignon en plein quartier résidentiel. 

Mes voisins et moi sommes inquiets devant l’augmentation de cas de vitesse excessive en quartier résidentiel. 

Nous souhaitons que nos rues demeurent sécuritaires.

En espérant que le message passe un jour avant qu’un bête incident ne vienne assombrir nos vies. 

Soyons vigilants et dénonçons ces comportements dangereux.

Ce texte a été écrit par Ronald Séguin, un résident de Gatineau