Nycole Turmel .

Une occasion de dialogue

À l'heure où le cynisme ambiant envers les politiciens ne fait que croître; des activités comme celle que j'organise permettent aux citoyens d'établir un lien direct et réel avec leur députée. C'est une occasion d'entendre leurs préoccupations et de partager avec eux mes priorités. L'entraide et la solidarité ont toujours été à la base de mon action politique. Je n'aurais jamais cru que tendre la main à des organismes qui aident les familles les plus démunies, en collectant avec eux des denrées, m'aurait un jour valu des critiques comme celles du correspondant Serge Landry («Un bien mince bilan», LeDroit, 1ernovembre). En ce qui a trait aux priorités pour la région, il devrait participer aux consultations publiques que j'organise avec mes collègues néo-démocrates afin de réformer le mandat, le fonctionnement et la structure de la CCN.