Le gouvernement caquiste a répété à plusieurs reprises qu'il entendait construire un nouvel hôpital de 170 lits en Outaouais.

Une lueur d’espoir en santé

OPINION / C’est avec plaisir que j’ai pris connaissance de la position très constructive de l’organisme Santé Outaouais 2020 sur la réorganisation des services de santé («Vent d’espoir en santé», Le Droit, 14 février). Elle rejoint celle que j’ai défendue dans un billet publié le 7 septembre dernier dans ce même journal.

Contrairement à ce que le gouvernement de la Coalition avenir Québec a annoncé à grands roulements de tambour et répété à plusieurs reprises, la construction d’un nouvel hôpital de 170 lits n’est peut-être pas la solution idéale afin d’améliorer durablement l’offre de soins de santé en Outaouais. 

Il m’apparaît essentiel, avant de se lancer dans un projet d’une telle envergure qui nécessitera d’importantes ressources financières, matérielles et humaines additionnelles, de s’assurer que cet ajout, si jugé nécessaire, s’inscrive dans une vision d’ensemble des besoins de la population et de l’offre des services régionaux existants. 

La demande du Ministère au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) de «produire un plan clinique (sic) dans une perspective de l’an 2036» est une bonne nouvelle même si l’énoncé me semble discutable. Comme le souligne très justement Santé Outaouais 2020, ce plan doit reposer sur une large consultation de tous les intervenants du milieu de la santé mais aussi de la population. Comment un tel exercice sera-t-il mené? Par qui? Qui sera consulté? Comment? Nous ne le savons pas... et le temps presse. 

Une telle réflexion est fondamentale et ne doit pas être bâclée. Elle offre une occasion unique de développer un plan d’ensemble, cohérent et compréhensif pour la région. Demander à ce que celui-ci soit disponible le 30 juin prochain me semble être une erreur. Prenons le temps nécessaire afin de produire un document consensuel de qualité qui inscrira le développement harmonieux du système de santé de l’Outaouais dans une vision d’avenir. Ne confondons pas vitesse et précipitation.

L'auteur du texte est Daniel Letouzé, Ph.D., d'Orléans.