Une autre défaite pour les francophones

OPINION / Maintenant que l’alliance anti-francophone Higgs-Austin a atteint un autre de ses buts en envoyant paître cette fois les Jeux de la francophonie internationale, j’ai hâte de voir de combien plus riche et prospère sera la province du Nouveau-Brunswicket surtout la communauté acadienne et francophone.

Le comité organisateur avait pourtant fait un excellent boulot en révisant sont budget à 62 millions $. Avec la contribution du fédéral et de la municipalité, il ne restait qu’à peine 31 millions $ à être déboursés par le Nouveau-Brunswick.

Ça aurait été merveilleux et prometteur de voir Moncton-Dieppe suivre les traces de Casablanca, Paris, Ottawa-Gatineau, Beyrouth, Nice et les autres. J’ai vécu de près les Jeux de 2001 dans la région de la capitale nationale en étant l’un des délégués du ministère du Tourisme du Nouveau-Brunswick et je connais les nombreuses retombées qu’un tel événement emmène.

Hélas, la triste réalité est que lorsqu’on est francophone au Nouveau-Brunswick on ne peut pas voir trop grand. C’est beau chez les autres mais pas chez nous.

Guy Lanteigne, Gatineau