«Je suis plus que jamais convaincu qu’il est possible de rassembler les citoyens, les élus et tous ceux qui ont à cœur l’avenir de Gatineau autour d’un projet qui fera revivre le quartier du Musée et briller notre ville», selon Gilles Desjardins.

Un projet rassembleur pour revitaliser le quartier du Musée

J’ai lu avec intérêt la lettre de l’architecte montréalaise Phyllis Lambert et du sénateur Serge Joyal au sujet de la préservation du quartier du Musée. La mise en valeur et la revitalisation de ce lieu unique au Québec me tiennent à cœur. C’est pourquoi je me réjouis de cet appui de taille au projet visant à protéger son histoire et son patrimoine.

J’ai grandi en Outaouais et j’y ai bâti mon entreprise. Je connais la ville comme ma poche. J’ai toujours été persuadé de l’importance historique du quartier bordant le Musée canadien de l’histoire.

Comme le soulignent Mme Lambert et M. Joyal, le développement de ce quadrilatère revêt une valeur stratégique pour Gatineau. Je rêve d’ailleurs depuis des années d’un projet rassembleur qui en fera un lieu d’échange invitant et dynamique au cœur de notre ville.

La désignation du quartier du Musée comme site patrimonial est une étape vers l’atteinte de cet objectif, à condition qu’elle se traduise par des gestes concrets. Ainsi, je suis tout à fait d’accord avec l’idée d’offrir du soutien aux propriétaires de maisons historiques qui souhaitent restaurer l’extérieur et les abords de leur résidence.

Il faut toutefois éviter que la citation étouffe toute initiative et empêche le développement d’un espace vivant au cœur de notre ville. La citation adoptée par le conseil doit donc être moderne, ouverte et flexible. Cela est tout à fait compatible avec les orientations et le schéma d’aménagement de Gatineau, qui présentent une conception évolutive du patrimoine.

Le cadre devrait permettre la densification harmonieuse du quartier et l’émergence de projets originaux et ambitieux, y compris des édifices emblématiques en hauteur. Pour bien s’insérer dans le quartier, ces projets devront toutefois faire la preuve que leur construction va y apporter un nouveau souffle et que loin de mettre en péril le patrimoine, ils le dynamiseront.

Au cours des derniers mois, mon équipe a travaillé de concert avec des experts en urbanisme et en acceptabilité sociale pour élaborer un projet qui répondrait à ces critères et qui permettrait à la population et aux visiteurs de profiter du meilleur de ce que notre ville a à offrir. Nous avons d’ailleurs identifié plusieurs exemples de mariages réussis entre édifices historiques et modernes, dont quelques-uns à Ottawa et à Montréal.

À l’issue de ce processus, je suis plus que jamais convaincu qu’il est possible de rassembler les citoyens, les élus et tous ceux qui ont à cœur l’avenir de Gatineau autour d’un projet qui fera revivre le quartier du Musée et briller notre ville.

Je souhaite donc que le conseil municipal ne précipite pas sa décision et prenne le temps d’étudier toutes les options afin de trouver le meilleur moyen de protéger notre histoire et notre patrimoine bâti, tout en favorisant l’essor de notre ville et de notre région pour les générations futures.

Que l’histoire continue.

L’auteur du texte est Gilles Desjardins, président-fondateur de Brigil.