Le lieutenant-gouverneur du Québec, Michel Doyon, a remis la Médaille du lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel à la Coopérative de solidarité du Dépanneur Sylvestre.

Un honneur pour le Dépanneur Sylvestre

OPINION / Récemment, le lieutenant-gouverneur du Québec, Michel Doyon, a remis la Médaille du lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel à la Coopérative de solidarité du Dépanneur Sylvestre. Une première à Gatineau.

Il s’agit d’une reconnaissance pour les dirigeantes, les dirigeants et les bénévoles de toujours qui ont donné de leur temps au nom de la solidarité, de l’entraide et du partage. Ces personnes ont offert un lieu à tout le monde afin que les hommes et les femmes puissent atténuer leur solitude... et, une place, afin que toutes ces personnes prennent leur rôle auprès de nous et de la société, en nous transformant.

Ces administrateurs et ces bénévoles ont découverts durant des années des hommes et des femmes qui leurs sont apparus comme des personnes et des situations... les femmes en particulier, dont les conditions étaient et sont encore très dures, pour ainsi dire; ces découvertes leur offrant d’éprouver leur sensibilité à partir des expériences de service auprès d’elles.

Le dépanneur Sylvestre est une manière, une opportunité, pour ces personnes de chercher et trouver des chemins du possible; en particulier, celui de marcher vers le souci de la paix. Au dépanneur, il se dégage une atmosphère, une capacité d’être inclusif, sans encadrer, permettant d’entrer en conversation avec ces personnes. 

En visitant ce lieu, il nous incite à adopter la culture du dialogue comme chemin, à collaborer comme conduite et à apprendre de la connaissance réciproque comme méthode et critère.

C’est l’engagement répété, par chaque bénévole, qui a été et qui sera déterminant pour la perpétuité de la mission et de la raison d’être du Dépanneur Sylvestre.

Actuellement, des démarches sont commencées pour obtenir la reconnaissance de l’Agence du revenu du Canada comme organisme de bienfaisance. 

J’exprime le vœu que les hommes et les femmes, ces personnes démunies, les laisser pour compte et les exclues puissent continuer à inspirer les administrateurs et les bénévoles pour leur donner la force nécessaire de ne pas lâcher prise malgré des obstacles, et le courage d’assumer chaque jour vos convictions, car l’impossible deviendra quasiment possible.

Aux administrateurs et aux bénévoles : Merci beaucoup. Merci pour tout.

L'auteur est Pierre R. Gascon, de Gatineau.