Ernest Côté.

Un grand homme nous a quittés

Les lecteurs du Droit ont beaucoup appris dernièrement sur le parcours d'Ernest Côté. Ce qu'on sait moins, c'est sa participation active aux Nations unies dans l'après-guerre. Diplomate respecté de tous, il fut en première ligne de l'action sur les fronts social et politique - en 1947 à New York et en 1948 à Paris - avec une rigueur et une probité intellectuelle sans compromission.
Ernest Côté fut conseiller militaire du premier ministre MacKenzie King à la Mission permanente du Canada auprès des Nations unies. Deux des collègues d'Ernest Côté, originaires de l'Outaouais, l'accompagnaient à New York et à Paris: Fulgence Charpentier, alors conseiller en communications et Martial Ouellette, comptable principal. Ils sont des acteurs et des témoins d'événements qui façonneront l'histoire de leur époque.
Sur une rare photo de 1947, Ernest Côté est assis à la gauche de Mackenzie-King. Fulgence Charpentier est placé à la même table, non loin du premier ministre, du ministre des Affaires étrangères, Paul Martin, et de Georges Vanier.
MM. Charpentier et Côté avaient plus de cent ans à leur décès, Martial Ouellette compte aujourd'hui près de 90 ans. Dans sa sagesse, une société résolument tournée vers l'avenir, tout en sachant assumer son passé, doit se souvenir de tels personnages.