Pour les chrétiens, c’est Noël, la nouvelle alliance du Dieu fait homme qui unit le ciel et la terre.

Tragique lumière de Noël

OPINION / Voici la plus grande histoire du monde qui fait toujours rêver : la naissance de Jésus. La venue de l’enfant juif illumine la nuit de sa lumière et n’a pour puissance que son dénuement. Pour les chrétiens, c’est Noël, la nouvelle alliance du Dieu fait homme qui unit le ciel et la terre.

« Le Verbe s’est fait chair, et les journalistes de ce temps-là n’en ont rien su! », écrit Bernanos dans son Journal d’un curé de campagne. Comment rendre compte de ce grand mystère de l’Incarnation ? Un regard de foi le dévoile, mais il reste ignoré de plusieurs, sauf des anges, des bergers, des exclus, de ceux et celles qui sont petits et fragiles comme l’enfant de Bethléem.

Les décorations et réjouissances de Noël voilent cette tragique lumière exprimée dans le dépouillement de la crèche. Car la croix se profile déjà à l’horizon. Le roi Hérode cherchera par tous les moyens à éliminer le prince de la paix. Les parents de Jésus devront donc s’exiler en Égypte, comme tant d’immigrants et de réfugiés fuient aujourd’hui leur foyer à cause des conflits armés, des changements climatiques ou d’autres raisons. Comment les accueillir dans un esprit d’hospitalité, qui caractérise la nuit de Noël et qui devrait durer toute l’année ?

Que l’Emmanuel nous inspire à bâtir un monde de justice et de paix, malgré la guerre, l’intolérance, la haine. Qu’il nous apprenne le dialogue et le partage pour construire une terre plus fraternelle et habitable, alors nos déserts se changeront en vergers.

Joyeux Noël et paix en vos cœurs.

Jacques Gauthier, Gatineau