Soufflé par sa facture

Je viens de recevoir mon compte de taxes scolaires de la Commission scolaire du Coeur-des-Vallées. Ma consternation est totale, ma colère l'est autant.
L'an dernier, j'ai payé 627$; cette année, on me demande... 846$. Une augmentation qui frise les 35%. Un coup mortel pour le contribuable.
Les salariés et les retraités ne toucheront que des augmentations proches du rythme de l'inflation. Je suis abasourdi que les élus scolaires ne soient pas plus sensibles au sort des contribuables, sans égard au climat économique actuel.
Comment le gouvernement, qui implante la rigueur dans la gestion des finances publiques, peut-il tolérer une telle incurie dans la gestion du réseau scolaire?