Renouveler la souveraineté

Le résultat des dernières élections s'est avéré assez pathétique pour le Parti québécois. Passer d'un gouvernement minoritaire de 54 députés à 30, quel gâchis, quelle perte de temps et surtout d'argent des contribuables. Le débat souverainiste doit se renouveler. Jusqu'à Pauline Marois, à part André Boisclair, c'est la vieille garde du PQ qui a mené et elle semble déconnectée de la réalité et des changements de la société depuis 30 ans. En 1995, j'avais l'âge de voter. Un Jacques Parizeau à la mine défaite a déclaré que le OUI avait perdu à cause du vote de l'argent et du vote ethnique. Parlons-en du vote ethnique! Je ne me souviens d'aucune stratégie pour récolter le vote des néo-Québécois. Depuis le début du PQ, j'ai Québécois de souche: blancs, catholiques et francophones. Un projet référendaire qui exclut allophones et autochtones est un projet d'apartheid. Le débat référendaire doit être celui d'une autre génération avec une vision plus inclusive. Comme François Legault, je crois que le Québec, pour aspirer à la souveraineté, doit être en bonne santé sociale/économique et devra vivre sans l'assistance sociale du gouvernement fédéral.