Je croyais pourtant que nous avions des ententes entre nos gouvernements provinciaux, au Canada.

Refusée de soins au Nouveau-Brunswick...

Le 17 août dernier, en visite au Nouveau-Brunswick, je me suis fracturée la cheville en tombant. J’ai été transportée au Centre hospitalier de Miramichi. Après la radiographie, le médecin de garde m’informe que je dois subir une chirurgie pour guérir trois fractures et replacer un os disloqué. Je devais être transféré au CH de Bathurst pour ce faire.

Le médecin de Miramichi a pris contact avec l’orthopédiste de Bathurst pour le transfert. 

Aucune nouvelle, aucun transfert. Le lendemain matin 18 août, toujours rien. J’apprend que l’orthopédiste de Bathurst refusait de soigner un patient du Quebec à moins que je ne paie comptant!?! Sous prétexte que le Quebec ne paie pas... 

Le personnel m’a donc préparée afin que je revienne en Outaouais pour recevoir les soins. À mon arrivée le lendemain à l’hôpital de Hull, l’orthopédiste qui me reçoit m’explique qu’en raison du délai entre l’accident et mon arrivée à l’hôpital, il ne pourra pas opérer les fractures maintenant. Il a dû dans un premier temps replacer l’os disloqué, et poser un fixateur externe pour immobiliser mon pied. Hospitalisation de 9 jours. À la deuxième chirurgie, on a retiré le fixateur et réparé les fractures. 

Combien cela a-t-il coûté à notre système de santé?

Je croyais pourtant que nous avions des ententes entre nos gouvernements provinciaux, au Canada.

Combien cela m’a coûté psychologiquement et physiquement?

Nous savons que les médecins ont de la difficulté à se faire rembourser leurs honoraires interprovinciaux autant du côté québécois qu’ontarien. Mais nous ne sommes pas dans un système au bord de la faillite et qui a de la difficulté à payer ses comptes courants...

La lenteur de la bureaucratie a provoque  des écarts au niveau de l’éthique, en tout cas, en ce qui me concerne. Combien d’autres ont eu lieu?

Je suis fâchée contre notre système qui fait en sorte que certains sont plus attirés par l’appât du gain que de faire honneur à leur serment d’Hypocrate. Est-ce hypocrite plutôt?

Marie-Pascale Fournier, Gatineau