Bruno Bonneville.

Qu'une vision comptable

Concernant le projet Vision 2025 du CSSS de Gatineau, Bruno Bonneville est d'avis que «ça serait irresponsable de mettre ça sur une tablette», puisque «c'est fondé sur de l'analyse sérieuse et de la consultation» («Déficit anticipé de 5,6 millions$ au CSSSG», LeDroit, 18 novembre). Permettez-moi d'émettre un bémol: l'analyse dont il est question est celle de la firme d'experts-comptables Raymond Chabot Grant Thornton. La consultation publique annoncée cinq fois dans les procès-verbaux du conseil d'administration n'a jamais eu lieu.