Pierre Bergeron.

Quelle ironie

À la suite à l'excellent éditorial «Avec honneur» par Pierre Jury (LeDroit, 3 juillet), la population doit féliciter ces trois grands personnages qui ont marqué l'Ontario français. Deux d'entre eux, Pierre Bergeron et Yolande Grisé, soit des Québécois. Où est l'ironie? Inversement, l'Ontarien Richard Nadeau, ancien député du Bloc québécois, favorise la séparation du Québec. Quel avilissement. Donnez-moi des Bergeron et des Grisé n'importe quel temps, sans oublier le frère Maurice Lapointe, disparu récemment.