Le député libéral Greg Fergus a été élu dans la circonscription de Hull-Aylmer, lundi soir.

Pour une représentativité des communautés noires au gouvernement

OPINION / Alors que la campagne électorale fédérale touche à sa fin, LeaderPOL félicite tous les chefs de partis politiques et tous les candidats qui ont brigué les suffrages des élections fédérales en 2019.

La première décision des députés élus et du gouvernement au pouvoir est de nommer les membres de cabinets et les différents conseillers politiques. De plus, tous les députés élus ont la responsabilité de sélectionner et de nommer les membres de leurs cabinets.

La représentativité des personnes issues des communautés noires dans les cabinets des élus députés et des ministres nommés, demeure une préoccupation. C’est un enjeu qui mérite l’attention des élus qui ont bénéficié des voix des membres issus de ces communautés. Il faut se rappeler que c’est dans ces instances politiques où se prennent les décisions quotidiennes que naissent les futurs candidats des différents partis politiques et que se façonnent les politiques qui nous gouvernent.

Les membres de ces communautés, compétents et désireux de contribuer au rayonnement du pays, sont nombreux à acheminer leur curriculum vitae pour des embauches, mais un très petit nombre est choisi pour occuper ces nombreux postes. Pourtant, ils s’impliquent avec dévouement dans la politique à travers le bénévolat, l’adhésion aux partis par le biais du membership, le partage d’idées novatrices et progressistes dans divers fora.

Il est de toute évidence que la représentativité des personnes noires dans les postes de ministre, de président de direction des grandes sociétés d’État, de juge et de la haute administration publique et de la diplomatie demeure un autre enjeu majeur. Pour cela, nous interpellons d’avance les futurs députés et gouvernement à faire en sorte qu’au lendemain des résultats:

  • Les personnes issues des communautés noires soient embauchées parmi les employés de leurs différents cabinets et dans les postes de conseillers politiques;
  • La représentativité des élus issues des communautés noires dans le cabinet du nouveau gouvernement soit envisagée au même titre que la parité homme/femme;
  • Les nominations dans les postes de direction des grandes sociétés, de la magistrature, de la haute administration publique et de la diplomatie tiennent compte du poids démographique de la population noire canadienne.

L'auteure est Olive Kamanyana, leadership politique pour les personnes d’ascendance africaine