Pauvreté et climat

J'ai beaucoup aimé l'opinion de Benoît Delage («La Syrie, le pape et le climat», LeDroit, 13 octobre). Le directeur du CREDDO fait clairement ressortir les liens entre les changements climatiques subis par notre planète et l'augmentation de la pauvreté ainsi que de la mouvance des populations. Les pauvres de plus en plus pauvres fuient où ils peuvent pour ne pas mourir de faim. Ce sont des «réfugiés climatiques». Ils vont de plus en plus cogner à nos portes. L'auteur rappelle une vérité élémentaire à ne pas oublier: ce sont des êtres humains, comme nous! Ils ont droit à un accueil marqué par la compassion.