J’ai appris que le Cépeg de l’Outaouais à Gatineau ne fera pas partie des établissements d’éducation post secondaire du Québec a accueillir un bureau de vote pour les prochaines élections fédérales.

Pas de bureau de vote au cégep?

OPINION / J’ai appris que le Cépeg de l’Outaouais à Gatineau ne fera pas partie des établissements d’éducation post secondaire du Québec a accueillir un bureau de vote pour les prochaines élections fédérales. Tout comme les jeunes de la région, le NPD et moi sommes déçus de cette décision.

Comme vous, j’ai été inspiré de voir le pouvoir mobilisateur de nos jeunes lors de la marche pour le climat vendredi. Notre jeunesse est engagée et à le courage de demander mieux de la classe politique. En pleine campagne électorale, cette manifestation nous rappelle qu’il faut s’assurer de mettre en place un système qui offre aux jeunes toutes les opportunités de traduire cet engagement dans l’urne. Bien qu’ils soient largement politisés, leur taux de participation électorale demeure près de 10% en deçà de la moyenne canadienne.

Lorsque j’ai eu l’occasion d’en discuter avec des jeunes de Gatineau, plusieurs m’ont exprimé le fait qu’il n’est pas toujours simple de prendre le temps d’aller voter lorsqu’on cumule étude et travail. C’est pour cette raison que nous devons rendre le vote le plus accessible possible pour eux. Chez nous, réussir ce pari commence par un bureau de vote au cégep.

Vendredi dernier, notre jeunesse a fait entendre sa voix et le monde entier a pu être témoin de son caractère exceptionnel. Le 21 octobre prochain, assurons-nous d’utiliser tout les moyens à notre portée pour qu’ils puissent s’exprimer haut et fort.

Éric Chaurette,

Candidat du NPD pour Gatineau