Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Page Facebook du premier ministre Legault: attention à la partisanerie

Luc J. Vigneault
Luc J. Vigneault
Auteur et acteur, Québec
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / En réaction à la chronique «Legault en a assez: il a raison, mais attention!» du journaliste Jean-Marc Salvet parue le 28 mars. M. Salvet soulève à juste titre la crainte voulant qu’à trop vouloir contrôler le contenu de la page Facebook du premier ministre Legault, l’enjeu de lutte contre l’intimidation en devienne un de pure partisanerie. Puisqu’on en parle, j’ai lancé six mois plus tôt sur mon propre profil un cri du cœur: «Cessez de faire de la politique avec le virus!»

Et pour cause! Cette déclaration visait le locataire d’alors du 1600 Pennsylvania Avenue, la Maison-Blanche. Mais aussi tous les élus, tous pays, partis et niveaux de gouvernement confondus. Incluant des abonnés de la page «Support à Horacio Arruda» qui ont publié des montages photos de pancartes électorales pro-CAQ, le masque bien en évidence (alors que nous n’étions, et ne sommes toujours, pas en élections)!

D’accord avec M. Salvet et tous les gens articulés et objectifs pour critiquer les décisions de ceux à qui nous avons confié les rênes du pouvoir. Ainsi que pour endiguer les «couillons virtuels» que sont ces fameux trolls. Lesquels ne sont heureusement qu’une minorité.

Mais pas à des fins propagandistes et sournoisement opportunistes, qu’importe la couleur de la formation. Peut-être M. Legault a-t-il noté que même sa base électorale est composée de fanatiques prêts à jouer au «spin doctors» longtemps avant d’appeler les citoyens aux urnes pour galvaniser leur chauvinisme. Un piège à éviter, et à dénoncer... tout en restant dans les limites du bon goût!