Peu après avoir formé le gouvernement, M. Trudeau a annoncé le retour du Canada sur la scène internationale. Cependant, jusqu’à ce jour, les actions et engagements du Canada sont plutôt timides.

Migrants: que peut faire le Canada ?

Le réseau américain CNN nous a fait découvrir le sort abject de beaucoup de migrants vendus en esclavage lors de leur passage en Libye. Les dirigeants mondiaux se sont insurgés contre cette traite des personnes. De son côté, le premier ministre Justin Trudeau a publié un communiqué condamnant ce commerce répugnant.

Les conditions de vie difficiles, dues à la guerre, la famine ou la persécution, amènent de nombreux Africains à chercher une vie meilleure pour eux et leurs familles. 

Leur objectif est d’atteindre l’Europe. Mais il y a un long chemin à parcourir et la Méditerranée à traverser. Les passeurs, criminels sans scrupules, entassent les gens sur des bateaux de fortune après avoir empoché leurs économies. 

Tous ne se rendent pas, comme nous ne le savons que trop. Ce que nous ne savions pas, c’est que tous n’ont pas la « chance » de partir. Il y en a trop qui se présentent dans l’espoir de se rendre en Italie. 

Les profiteurs malhonnêtes ont donc trouvé une autre façon de faire de l’argent : ils vendent ces pauvres migrants épuisés et sans ressources en esclavage à des acheteurs tout aussi corrompus qu’eux. Hommes, femmes et enfants, tous subissent des sévices. Les femmes sont souvent utilisées comme esclaves sexuelles.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé « des opérations d’évacuation d’urgence ». Peu après avoir formé le gouvernement, M. Trudeau a annoncé le retour du Canada sur la scène internationale. Cependant, jusqu’à ce jour, les actions et engagements du Canada sont plutôt timides.

Ne serait-il pas temps, considérant la situation abominable de ces migrants, de faire quelque chose de concret pour leur venir en aide ?

L'auteur du texte est Fernand-Bienvenue Ackey de Gatineau.