La députée libérale Maryse Gaudreault, présidente du Cercle des femmes parlementaires de Québec, déplore l'absence de ressources en place pour les élus et leur personnel, en cas de harcèlement sexuel.

Message à Maryse Gaudreault

Assez c'est assez! Ces dernières années, nous avons vu un peu de lumière avec l'augmentation de l'offre de services avec le nouvel hôpital et les cliniques pour soins des personnes âgées, pour les sages-femmes, etc.
L'Outaouais a toujours été déficitaire par rapport aux autres en ce qui a trait aux dépenses par habitant et ce ne sont pas les 100 millions$ dépensés en Ontario qui modifient de façon drastique notre situation. L'Outaouais est sous-financé par Québec. La mise sous tutelle le CSSS Gatineau est insoutenable. C'est certain que si vous coupez 5 ou 10M$ des budgets du CSSS vous coupez dans les services alors que 60-70% des coûts sont des salaires... et même ça le ministre ne le reconnaît pas! Maryse, il est temps que vous disiez haut et fort au ministre Barrette que les citoyens que vous représentez veulent plus d'argent et de services en santé, pas moins. Chaque jour les citoyens de l'Outaouais qui le peut remercie la vie de leur donner la santé car si elle venait à faire défaut ils ne seraient pas capables d'obtenir les services nécessaires pour survivre, à moins de déménager.