Merci, Radio-Canada!

Ta radio a bercé mon enfance. Tes émissions pour enfants m'ont appris le merveilleux.
Je me suis reconnu dans tes téléromans. Tu m'as fait découvrir notre théâtre, notre musique, notre chanson. J'ai vibré pendant tes soirées du hockey.
Tes bulletins de nouvelles et ton Téléjournal m'ont formé et informé au monde. Tes recherchistes et tes émissions d'affaires publiques m'ont appris à dépasser l'événementiel. Tes journalistes, reporters, écrivains et même tes commentateurs sportifs m'ont fait découvrir une langue belle.
Tes caméramans, preneurs de sons, créateurs de costumes et de décors furent des artisans de beauté.
Non à l'entreprise de démolition lente du gouvernement de Stephen Harper. Il y aura encore de belles soirées électorales.