L'optimisme en français

Quel bel exemple pour la culture francophone en Amérique qu'est Florina Matu, comme l'a souligné le chroniqueur Denis Gratton («Le français au pays des cow-boys», LeDroit, 18 juin). Le statut de minoritaire ne lui fait pas peur et, par son attitude optimiste, elle croit fermement que la langue française demeurera au-delà du Québec. C'est avec des personnes comme elle que l'on va continuer à parler le français partout au Canada et aux États-Unis. Bravo, et arrêtons de nous plaindre que la langue française se perd au détriment de l'anglais.