Au terme d’une campagne qui a fait une large place aux besoins des familles, il va sans dire que les attentes sont élevées envers celle qui sera adressée au titulaire de la Famille, Mathieu Lacombe.

Lettre de mandat au Ministre de la Famille

OPINION / En appelant ses nouveaux ministres lors de leur assermentation, François Legault donnera sans doute un mandat spécifique à chacun, comme il est maintenant de tradition de le faire. En quelques phrases, il précisera l’orientation qu’il souhaite voir donnée à chaque ministère et identifiera certaines priorités. Ces « lettres de mandat » sont importantes car révélatrices de la vision qu’a le premier ministre des priorités d’action de son gouvernement.

Au terme d’une campagne qui a fait une large place aux besoins des familles, il va sans dire que les attentes sont élevées envers celle qui sera adressée au titulaire de la Famille, Mathieu Lacombe. En mai dernier, plus de 350 représentants des diverses organisations œuvrant dans le secteur des services aux familles ont été réunies dans un premier grand sommet sur la Famille. L’urgence de briser les silos et de mieux coordonner l’accès aux services à travers différents âges de la vie a été soulignée unanimement, et près de 80 propositions ont été formulées en ce sens, dont plusieurs qui se sont retrouvées parmi les engagements électoraux de tous les partis, CAQ incluse.

Voici la lettre de mandat que le Réseau pou un Québec Famille, qui représente près de 4000 organisations qui travaillent auprès des familles, aimerait voir adressée au nouveau ministre.

«Vous aurez la lourde responsabilité de créer les conditions qui permettront à chaque famille de jouer pleinement son rôle pour assurer la réussite de chaque Québécoise et Québécois. La famille est le socle de notre société. Elle nous accompagne tout au long de notre parcours, de nos premiers balbutiements à notre dernier souffle. Elle est le premier intervenant de toutes nos politiques sociales, qu’il s’agisse d’éducation, de santé, de loisirs, de culture. Elle et le symbole de notre solidarité. Elle est aussi un moteur économique : les dépenses des ménages représentent 60% du PIB et sont responsables d’une part très significative de notre croissance économique.

«Bien soutenir les familles est une condition essentielle pour bâtir une société plus forte, plus juste, plus prospère.

«À titre de ministre de la Famille, vous aurez à faire preuve d’un grand leadership auprès de vos collègues, car au-delà des programmes que vous administrerez, je compte sur vous pour insuffler une « vision famille » à l’ensemble de l’appareil gouvernemental. Je souhaite que vous travailliez en collaboration avec l’ensemble des membres du Conseil des ministres pour faire en sorte que chaque décision gouvernementale soit prise dans le meilleur intérêt des familles. Vous devrez vous montrer rassembleur, notamment pour assurer une meilleure coordination entre les programmes qui relèvent de différents ministères, et qu’il faut décloisonner pour offrir un véritable continuum de services aux familles québécoises.

«Pendant votre mandat, vous aurez à présenter une vision actualisée de la Politique familiale québécoise, qui doit faire le lien entre l’ensemble des mesures gouvernementales qui touchent les familles. Cette Politique devra traduire la vision transversale de votre ministère pour briser les silos de services qui nuisent à leur efficacité et en compliquent l’accès pour les familles.

«Découlant de cette Politique, je souhaite surtout que vous présentiez une véritable stratégie de soutien aux responsabilités familiales, avec des actions concrètes qui amélioreront la qualité de vie des familles au quotidien.

«Enfin, plusieurs organismes qui offrent des services de proximité aux familles devront développer de nouvelles stratégies pour financer leurs activités et auront besoin de votre appui. Je souhaite que vous agissiez pour valoriser l’expertise de ces organisations qui accomplissent une mission essentielle pour soutenir les familles.

«Grâce à vous, notre gouvernement sera celui qui permet à chaque famille d’avoir une vie plus équilibrée, plus humaine et qui soit en mesure de mieux soutenir celles qui ont des besoins particuliers, de favoriser l’égalité des chances pour tous, de s’assurer que chaque enfant du Québec puisse réaliser son plein potentiel et de mieux accompagner les aînés.»

Raymond Villeneuve,

Président,

Marie Rhéaume,

Directrice générale,

Réseau pour un Québec Famille