Les religions et l'austérité

Le gouvernement Couillard se tue à répéter que tous les Québécois doivent faire leur part dans l'atteinte du déficit zéro, mais il oublie que les religions doivent aussi faire leur part. Si elles payaient leurs taxes sur leurs immeubles, le gouvernement pourrait empocher des dizaines de millions. Si le gouvernement cessait de financer les écoles privées confessionnelles, il pourrait aussi faire d'importantes économies. S'il coupait dans les subventions accordées généreusement aux religions et s'il cessait de rendre les dons de charité déductibles d'impôt, un don est un don, il pourrait encore cueillir des sommes rondelettes. Pourquoi tous les Québécois devraient-ils se serrer la ceinture et pas les religions?