Les réfugiés syriens

La mort du petit Alan Kurdi a tant ému le monde entier que les journalistes occidentaux traitent presque tous nos dirigeants de sans-coeur, et presque de criminels, pour leur inaction.
Mais a-t-elle autant ému les pays du Moyen-Orient qui refoulent les réfugiés à leurs frontières et ne font rien pour stopper État islamique, qui est la source même du problème?
Pourquoi ne font-ils rien pour tous ces réfugiés, pour leurs frères de sang?
Malgré l'actuel vent de sympathie, il faut absolument que les intentions de ces réfugiés soient vérifiées adéquatement avant qu'ils soient admis au Canada.