Gaétan Barrette

Les mesures Barrette et l'accès à un médecin

Je désire faire part de mon indignation vis-à-vis des mesures punitives instaurées par le ministre de la Santé Gaétan Barrette envers les médecins de famille. Dans les grandes lignes, ceci se traduit en une pénalité financière de 30% si le médecin ne se conforme pas à la hausse prévue du nombre de patients inscrits.
Ce sera une médecine de quotas.
L'attitude du ministre Barrette est dictatoriale car ce projet de loi n'a jamais été négocié avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).
La position du ministre est également machiste car elle touchera de plein fouet les femmes médecins qui désirent accorder plus de temps à leur famille.
Le procédé est également discriminatoire envers les médecins qui eux-mêmes ont des problèmes de santé mais qui osent travailler à leur rythme.
Cette idéologie politique d'un médecin de famille par Québécois en 2016, occasionnera plus de problèmes de santé en aval. Ceux-ci n'ont pas été soupesés car la politique est dans le aujourd'hui sans égard à demain.
En effet pour voir plus de patients, devrons-nous cesser de faire de la prévention? Serons-nous des médecins qui feront du surdiagnostic car il est plus expéditif de prescrire un test que d'expliquer pourquoi on ne devrait pas le faire?
Le conflit de valeurs constant que vivra le médecin de famille effritera sans aucun doute sa santé mentale. De ceci, le ministre Barrette s'en moque car il banalise; comme on l'a vu tout récemment le phénomène haussier du suicide chez les médecins.
Médecin de famille depuis 27 ans à Gatineau, je suis un médecin de coeur qui a le coeur déchiré par la nouvelle législation.
J'ose espérer que le ministre Barrette aura le courage de négocier avec la FMOQ pour rendre le projet de loi plus juste. Les médecins de famille du Québec et leurs patients méritent mieux.