Les députés derrière leur première ministre

La première ministre Kathleen Wynne a annoncé le 2 mars dernier une réduction moyenne de 25 % de la facture d'électricité à compter de l'été prochain.
Il s'agit de la plus importante réduction des tarifs d'électricité dans l'histoire de l'Ontario. Tous les foyers d'Ottawa profiteront de cette baisse significative des tarifs, sans exception. Certaines fermes et petites entreprises bénéficieront également de ce rabais. Et nous allons faire en sorte que votre facture ne dépasse pas le taux d'inflation au cours des quatre prochaines années.
Il est important de comprendre comment nous en sommes arrivés là. Pendant plusieurs décennies, les gouvernements de toutes allégeances ont cessé d'investir dans notre réseau électrique. Lorsque nous sommes arrivés au pouvoir, il est devenu évident que nous devions passer à l'action. Les chutes de tension, les pannes électriques et les polluantes centrales au charbon représentaient un danger pour notre santé, notre environnement et notre économie.
Nous avons donc fermé toutes les centrales au charbon en Ontario, érigé de nouvelles lignes de transmission et investi dans l'énergie renouvelable. Nous avons maintenant un système propre et fiable. Nous n'avons plus de journées de smog en Ontario. Le taux d'asthme chez nos jeunes a considérablement chuté, tout comme les admissions à l'hôpital associées à une mauvaise qualité de l'air. Cependant, tout cela a un prix. Et les conditions que nous avons établies afin de financer ces améliorations nécessaires étaient injustes. Nous nous devions d'agir.
Nous savons que les consommateurs d'électricité en milieu rural ont été touchés par des frais de livraison faramineux. Nous avons mis en place le Programme de protection des tarifs dans les régions rurales et éloignées afin d'aider à subventionner le coût élevé de l'alimentation en électricité de 350 000 clients résidentiels vivant en milieu rural. Nous déduisons le coût du programme et nous l'améliorons de façon à ce que près de 800 000 foyers aient maintenant droit à des frais de livraison moins élevés. Ce changement fera en sorte que les Ontariens payeront presque tous les mêmes frais de livraison.
Enfin, nous avons fait porter le coût des réfections de 50 milliards de dollars sur les factures d'électricité d'une génération. Ce fut là une erreur. Il en a découlé des factures plus élevées parce que vous payiez pour la négligence passée tout en subventionnant les consommateurs d'électricité qui profiteront de ces actifs énergétiques pendant bien des années à venir. En étendant ces coûts sur une période qui reflète plus fidèlement la durée de vie des biens que nous payons, nous pouvons réduire la facture d'électricité de toute la population et l'empêcher de rebondir.
Personne ne peut se passer de l'électricité - tout comme nous ne pouvons pas nous passer d'un réseau électrique fiable et propre qui fait l'envie de juridictions partout dans le monde. C'est pourquoi nous apportons ces changements pour réduire vos factures d'électricité aujourd'hui - tout en limitant les hausses de tarifs au cours des quatre prochaines années - sans toutefois compromettre la rigidité du réseau. Il s'agit là de la manière la plus équitable de procéder.
Les auteurs sont les députés ontariens Bob Chiarelli (Ottawa-Ouest-Nepean), Nathalie Des Rosiers (Ottawa-Vanier), John Fraser (Ottawa-Sud), Marie-France Lalonde (Ottawa-Orléans) et Yasir Naqvi (Ottawa-Centre).