La conseillère Denise Laferrière lors du lancement du mois du vélo.

Le vélo à Gatineau : des besoins criants

Lancé en grande pompe lundi matin sous la pluie, en présence du maire Maxime Pedneaud-Jobin et de quelques conseillers, le mois du vélo de Gatineau se veut un événement annuel voué à promouvoir l'utilisation du vélo comme moyen de transport utilitaire alternatif à la voiture et privilégié en matière de conditionnement physique des Gatinois.
Le vélo est le moyen de transport le plus efficace qui soit, nous faisant économiser de l'argent et brûler notre graisse alors que la voiture roule avec notre argent tout en emmagasinant les calories. Il est alors étonnant de constater les montants limités consacrés au développement de l'infrastructure du vélo utilitaire à Gatineau. Les besoins sont pourtant criants. Observez les embouteillages quotidiens sur nos routes et le nombre grandissant de cyclistes se faufilant au travers cette circulation dense, souvent au péril de leur vie. Ces cyclistes pourraient très bien être assis au volant de leur voiture, compliquant davantage les embouteillages. L'ajout de voies réservées aux vélos de chaque côté de certaines artères inciterait davantage d'usagers de tronquer la voiture pour le vélo, surtout si ces voies sont sécurisées. L'effet direct serait une diminution des embouteillages, une meilleure qualité de l'air et une population en meilleure forme ! 
Gatineau est bien doté de sentiers polyvalents développés pour usage multiple où piétons, cyclistes, planchistes et tous autres usagers se côtoient sans trop de difficultés et qui ont tendance à se perdre dans la nature. Ce n'est pas trop adapté au cycliste utilitaire qui veut se rendre le plus directement possible du point A au point B. Tout comme l'automobiliste qui se rend au travail le matin, le cycliste utilitaire recherche un itinéraire direct et sécurisé pour se rendre à sa destination. Or, Gatineau est dépourvu de cette infrastructure cyclable.
En ce mois du vélo et en marge des élections municipales et parce que nous sommes en 2017, il me semble impératif que le développement et la mise en place d'un réseau cyclable utilitaire, sécurisé et accessible en toutes saisons fassent partie des enjeux prioritaires de la Ville de Gatineau. Il devrait être présent dans tous les programmes électoraux des candidats gatinois.
Bernard Hurteau, Gatineau