Le nombril des Gatinois

Trois dossiers, une nouvelle école dans le parc Clétrem dans le secteur Aylmer, les tours de Brigil dans le secteur Hull et le prolongement de la rue de Cannes dans le secteur Gatineau, démontrent que les Gatinois n'en ont que pour leur nombril. Chacun d'eux qui serait salutaire pour l'ensemble de la Ville de Gatineau sera peut-être bloqué par une minorité souffrant de nombrilisme et du syndrome pas-dans-ma-cour. Les enfants de l'école dans le parc Clétrem continueront à prendre l'autobus. Gatineau se privera de 8 millions$ de taxe foncière récurrente. Le prolongement de la rue de Cannes, prévue depuis 1974, est refusé par quelques résidents qui préfèrent que leurs voisins de la rue du Sommelier continuent de subir une circulation automobile dangereuse. Gatineau devra changer ses règlements d'urbanisme afin d'empêcher une minorité de prendre la majorité en otage.