Cela fait déjà plus de deux ans que j’ai eu l’honneur d’être nommée ministre des Affaires francophones de l’Ontario. La fin de l’année 2020 approche, et je ne cesse d’être impressionnée par la résilience, la solidarité, et la persévérance de la communauté franco-ontarienne. Je suis fière du chemin parcouru et de tout ce que nous avons accompli.
Cela fait déjà plus de deux ans que j’ai eu l’honneur d’être nommée ministre des Affaires francophones de l’Ontario. La fin de l’année 2020 approche, et je ne cesse d’être impressionnée par la résilience, la solidarité, et la persévérance de la communauté franco-ontarienne. Je suis fière du chemin parcouru et de tout ce que nous avons accompli.

Le gouvernement de l’Ontario soutient la francophonie ontarienne

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / Cela fait déjà plus de deux ans que j’ai eu l’honneur d’être nommée ministre des Affaires francophones de l’Ontario. La fin de l’année 2020 approche, et je ne cesse d’être impressionnée par la résilience, la solidarité, et la persévérance de la communauté franco-ontarienne. Je suis fière du chemin parcouru et de tout ce que nous avons accompli.

Ensemble, nous avons marqué l’histoire. 

Notre gouvernement a écouté les demandes de la communauté d’avoir une université gouvernée par — et pour — les francophones de l’Ontario. 

Nous avons conclu un accord avec le gouvernement fédéral afin de réaliser ce rêve de longue date des Franco-Ontariens. L’Université de l’Ontario français ouvrira enfin ses portes en septembre 2021. 

Nous avons répondu à des demandes concrètes de la communauté. 

Les caractères de langue française peuvent être affichés sur les permis de conduire et les cartes-photos de l’Ontario. Prochainement, les caractères français seront aussi disponibles sur les cartes santé. 

Nous avons investi massivement pour l’accès à l’éducation en français, de la maternelle jusqu’au doctorat. En 2020-21, plus de 41 millions $ sont destinés aux conseils scolaires francophones de l’Ontario. 

Nous avons également investi 75 millions $ pour soutenir l’ouverture du Carrefour santé d’Orléans.  

Que ce soit grâce à la Loi pour un système judiciaire plus efficace et plus solide, ou encore à notre plan d’action en partenariat avec la Cour supérieure de justice et la Cour de justice de l’Ontario pour améliorer l’accès aux services et aux procédures judiciaires en français, notre gouvernement a fait d’importantes avancées dans l’offre de services juridiques en français. Nous continuons le travail.

Nous avons aussi répondu à une demande symbolique fort importante pour la communauté: le drapeau franco-ontarien est maintenant un symbole officiel de la province.

Notre regard est fixé sur l’avenir. 

Dans la foulée de ma tournée économique, et plus récemment dans le contexte de la pandémie, j’ai créé le Conseil consultatif ministériel sur la relance économique francophone post COVID-19.  

Suivant la première recommandation du Conseil, nous avons investi un demi-million de dollars pour la création d’un réseau économique francophone et pour une campagne de promotion des produits et services franco-ontariens. J’étais fière d’obtenir l’appui de Carol Jolin, président de l’Assemblée de la Francophonie de l’Ontario (AFO), pour ces projets. Il a déclaré: «Je salue les investissements du gouvernement visant à créer un réseau et à promouvoir la communauté économique franco‐ontarienne.» 

Nous avons consacré 1 million $ pour la reconduction du Programme d’appui à la francophonie ontarienne afin de soutenir les organismes au service de la communauté francophone. 

On m’a également sensibilisée aux difficultés vécues par les organismes à but non lucratif francophones, gravement touchés par la pandémie. Nous avons confirmé lors du budget la création d’un Fonds de secours pour les organismes francophones sans but lucratif suite à la COVID-19, représentant un investissement de 2 millions $ sur deux ans.  

Nous travaillons de près avec l’AFO afin de maximiser l’aide aux organismes à travers les différents programmes gouvernementaux. Nous avons également mis en place plusieurs recommandations du Conseil consultatif post COVID-19 lors du budget pour répondre aux besoins et aux aspirations des francophones. 

Notre vision, qui fait du développement économique la pierre angulaire de notre stratégie, nous permettra de léguer un avenir prospère pour la communauté franco-ontarienne. 

Je souhaite continuer de travailler avec vous, Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes, pour promouvoir notre vitalité économique, sociale et culturelle. Ensemble, nous sortirons de cette crise plus forts que jamais. 

L'auteure du texte est Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones de l’Ontario.