Marie-France Kenny, présidente de la FCFA.

Le français bafoué

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne a parfaitement raison («Marie-France Kenny se vide le coeur», LeDroit, 28 mars)! Combien de fois le commissaire aux langues officielles a-t-il souligné des lacunes dans l'application du français au fédéral? Et le gouvernement Harper fait la sourde oreille parce qu'il n'a aucun respect pour la francophonie.