Le premier ministre ontarien, Doug Ford

L’Acadie, solidaire de la Francophonie de l’Ontario

OPINION / Le samedi 1er décembre 2018, un rassemblement aura lieu à Moncton en soutien aux francophones de l’Ontario et des autres provinces canadiennes.

Les gens sont invités à 14 h près de l’esplanade de l’Hôtel de ville de Moncton pour se réunir et se rendre ensemble au Centre culturel Aberdeen à 14 h 30. Des prises de parole sont au programme. 

Cet événement se déroulera au même moment que les activités de mobilisation organisées le 1er décembre aux quatre coins de l’Ontario, sous le thème : « Joignez-vous à la résistance ! ».

Ce qui est désormais convenu d’appeler « le Jeudi noir de l’Ontario » a entraîné une levée de bouclier dans la population, tant chez les francophones que chez les anglophones. C’est pourquoi l’Acadie du Nouveau-Brunswick se joint au mouvement de solidarité qui déferle sur le pays. À la suite de l’appel lancé par le poète acadien Valery Robichaud, un comité s’est formé pour organiser à Moncton ce rassemblement populaire, inclusif et pacifique, afin d’exprimer publiquement la solidarité de l’Acadie avec les Franco-Ontariennes et les Franco-Ontariens.

Préoccupés par les effets que les mesures vexatoires du gouvernement conservateur de Doug Ford auront sur la vitalité des communautés francophones de l’Ontario, les membres du comité organisateur désirent envoyer un message clair : la francophonie canadienne ne peut rester indifférente ni muette face à une menace aussi peu voilée. Comme le veut la devise de l’Acadie : « L’union fait la force. » 

Les auteurs du texte sont Valery Robichaud, Geneviève L. Latour, Philippe Le Voguer et Sébastien Lord-Émard du Comité organisateur du rassemblement acadien.