La journée Lavande pour l'épilepsie

Demain, le 26 mars, ce sera la Journée Lavande pour l'épilepsie, instituée par le Parlement du Canada en 2012. Soulignée à l'échelle mondiale, nous invitons la population à porter des vêtements de couleur lavande en appui aux 300000 Canadiens atteints de ce trouble neurologique.
Encore aujourd'hui, l'épilepsie est mal connue. Elle fait l'objet de préjugés et d'incompréhension. Elle n'est pas une maladie mentale, mais un dysfonctionnement du cerveau. Elle n'est pas contagieuse ni dangereuse. Dans 70% des cas, avec une médication adéquate, une personne épileptique peut mener une vie normale. Pour les autres 30% des cas, on parle d'épilepsie réfractaire ou non contrôlée. Celle-ci peut avoir de lourds impacts sur la vie personnelle (confiance en soi), sur la vie sociale (discrimination, isolement), la vie professionnelle,etc.
Les crises d'épilepsie sont souvent imprévisibles, incompréhensibles et subites. Elles peuvent prendre différentes formes et être parfois impressionnantes. La personne peut sembler dans la lune pendant quelques secondes, avoir des contractions musculaires, se mettre à mastiquer, entendre des voix, parler fort ou faire des gestes brusques. Dans les cas les plus sévères, la personne peut avoir des convulsions, perdre conscience et tomber par terre. La personne qui fait une crise d'épilepsie est en train de subir une décharge électrique au cerveau. Après cette décharge, elle ne se souviendra pas de ce qu'elle a fait ou vécu, mais elle se souviendra des regards qui seront portés sur elle.
Si une personne fait une crise d'épilepsie, sécurisez les lieux en éloignant les objets dangereux afin d'éviter qu'elle se blesse.
Imaginée en 2008 par la Néo-Écossaise Cassidy Megan, la Journée Lavande a pour but de défaire les mythes entourant l'épilepsie et de faire comprendre aux personnes atteintes qu'elles ne sont pas seules. Le plus difficile à vivre avec l'épilepsie, ce n'est pas l'épilepsie. C'est le regard des autres.